samedi 11 août 2018

++11/08 - LA FLOTTE RUSSE 
S’ÉLANCE VERS L’ARCTIQUE 
SUITE A LA VISITE DE 2 APPAREIL 
INTERSTELLAIRE-INTERDIMENSIONNEL. 


le 8 août 2018
La flotte Russe s’élance vers l’Arctique de peur que les États-Unis aient commencé une guerre avec une espèce aliène inconnue

Par : Sorcha Faal et tel que publié pour ses souscripteurs Occidentaux
En même temps que la très influente organisation Veteran Intelligent Professionals for Sanity (VIPSavertit le Président Trump que les renseignements sur l’Iran qu’il reçoit de «l’Etat Secret» pourraient s’avérer catastrophiques, un nouveau rapport du Ministère de la Défense circulant au Kremlin aujourd’hui suggère que les États-Unis, sinon le monde entier, pourraient avoir un sujet de préoccupation bien plus important – en raison de la probabilité que l’US Air Force ait abattu un «appareil interstellaire-interdimensionnel» (appelé communément OVNI) au sein du Cercle Arctique le 25 juillet, dont l’impact explosif a été enregistré avec une force de 2,1 kilotonnes - et que le vaisseau-jumeau de cet appareil soit entré dans l’atmosphère terrestre au-dessus de la Région Autonome-Yugra de Khanty-Mansi en Sibérie Occidentale à partir d’où il a commencé à sillonner le globe – jusqu’à hier 7 août, où il est resté en vol stationnaire dans le ciel des Iles Philippines, avant de foncer vers le Cercle Arctique où il a plongé dans la Mer du Groenland avec assez de force pour provoquer un séisme de magnitude 5,8 – et en réaction le Président Poutine, il y a à peine quelques heures, a ordonné le déploiement immédiat de toute la flotte du nord Russe vers les eaux de l’Arctique

Un énorme appareil «interstellaire-interdimensionnel» (ci-dessus) fait une rare apparition au-dessus des Philippines avant de foncer, puis de plonger dans la Mer du Groenland le 7 août 2018
Selon ce rapport, au cours de la totalité des annales de l’histoire humaine, un des mystères les plus persistants de notre planète a été l’apparition soudaine et inexpliquée d’énormes appareils «interstellaires-interdimensionnels» dans nos cieux – et qui, pour camoufler leur présence, utilisent une technologie inconnue pour s’envelopper de grandes formations nuageuses – si gigantesques en fait, que le physicien Américain le Dr. William Corliss, dans son étude scientifique de 1983 intitulée «Tornades, Jours de ténèbres, Précipitations Anormales et autres Phénomènes Climatiques», a documenté qu’elles pouvaient couvrir des régions entières dans ce qu’il a appelé des «Jours de ténèbres», étant donné que le Soleil était complètement caché dans le ciel.

Un des évènements les plus commentés de ces «Jours de ténèbres» associés à ces appareils «interstellaires-interdimensionnels» dans l’histoire récente, affirme ce rapport, s’est produit le 19 mai 1780 au-dessus de toute la région des États-Unis appelée Nouvelle-Angleterre – où peu avant midi ce jour-là le ciel a pris une teinte jaunâtre avant de devenir complètement noir.




Bien que ne disposant pas de la technologie pour suivre à la trace ces appareils «interstellaires-interdimensionnels» lorsqu’ils pénètrent dans l’atmosphère terrestre, affirme ce rapport, la cause de ce «Jour de ténèbres» particulier, le 25 juillet, a été localisée par le Ministère de la Défense comme opérant dans le Cercle polaire Arctique – lorsqu’il a été observé que l’US Air Force avait tiré un missile depuis leur base aérienne dans le Cercle Arctique, qui avait immédiatement été suivi d’une explosion de 2,1 kilotonnes – que les Américains ont attribuée à une chute de météorite



Des pilotes de chasse de l’US Air Force ont reconnu qu’ils avaient reçu l’ordre d’ouvrir le feu sur les OVNIs
Presque simultanément avec l’explosion de 2,1 kilotonnes dans l’Arctique, poursuit ce rapport, et également le 25 juillet, le Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment (CHIME) a envoyé un astrogramme urgent (un télégramme d’astronome) notifiant au monde entier qu’il venait de détecter un mystérieux sursaut radio rapide (SRR ou FRB en Anglais) qu’il a appelé FRB 180725 – et dont la fréquence de 580 MHz est inférieure de près de 200 megahertz à tout autre sursaut radio rapide jamais enregistré dans l’histoire.

Bataille d’OVNI au-dessus de la ville Allemande de Nuremberg
le 14 avril 1561
relatée dans une revue imprimée illustrée du même mois
Les analystes du Ministère de la Défense, conclut ce rapport, ont formé l’hypothèse que ce mystérieux SRR jamais vu était dirigé vers l’appareil «interstellaire-interdimensionnel» sur lequel l’US Air Force avait tiré – et que cela avait amené son «vaisseau-jumeau» à venir à son aide étant donné qu’il pourrait reposer désemparé sur le fond marin du Cercle Arctique – mais dont les conséquences, si le pire était arrivé et que les Américains aient véritablement tiré sur un appareil aliène, sont mentionnées dans la partie classifiée de ce rapport du Ministère de la Défense que nous ne pouvons révéler – à part noter qu’elle contient tous les détails de l’évènement de «Jour de ténèbres» le plus infâme qui se soit produit dans les annales de l’histoire humaine le 14 avril 1561 – lorsque les habitants de la ville Allemande de Nuremberg ont assisté à une énorme bataille aérienne entre des centaines d’OVNI dans le ciel au-dessus d’eux – et dont la cause n’a jamais été élucidée

Sont-ils à l'origine de la destruction de la Base Souterraine qui a provoqué le terrible tremblement de terre en Indonésie (Bali et Lombok)?
Ovni dans la ville de Santos aux Philippines. Recouvert de nuages le 10 juillet 2018. 

L'Alliance contre la Cabale. Dernières nouvelles. 
----------------------------------
Quand les OVNI ont débarqué à Nuremberg en 1561
Le 14 avril 1561 près de la ville de Nuremberg en Allemagne, un phénomène visuel surprenant a fortement marqué les habitants.
Vers 4 ou 5 heures du matin et pendant plus d’une heure, des arcs lumineux et des sphères colorées ont envahi le ciel, semblant se combattre avec grand fracas pour finir par se vaporiser dans l’atmosphère. Hans Glaser, peintre de lettres à Nuremberg, a fait la description et la représentation de ces manifestations célestes dans un imprimé conservé à la bibliothèque centrale de Zurich. On peut y voir les deux temps décrits par les témoins : les sphères et les bâtons envahissant le ciel autour du soleil levant, puis un arc noir persistant, proche de l’horizon.
Les ufologues pensent qu’il s’agit d’une preuve de l’existence d’extraterrestres dont le feu croisé aurait illuminé le ciel ce soir là, mais d’autres théories s’affrontent sur le sujet. Les météorologues avancent que c’est la description d’un halo, d’une aurore polaire ou d’une étoile filante.
L’approche historique épluche les différentes dates liées aux bâtiments présents dans l’image. Elle en tire comme conclusions qu’il s’agit d’un document mêlant des représentations et évènements naturels qui se sont produits à plusieurs époques. Cela correspondrait à différents textes contemporains de celui ci et qui décrivent des phénomènes semblables.


----------------------------------

LA THÉORIE DES ANCIENS
La théorie des anciens
La théorie des anciens
Les ovnis du passé
Otia Imperialia, un ouvrage datant du 13ème siècle, détaille une observation d'une créature descendant d'un engin volant près de Bristol, en Angleterre. Christophe Colomb a décrit dans son journal de bord lors de son voyage vers l'Amérique, l'observation d'un étrange objet flottant dans le ciel...Les témoignages du passé ressemblent étrangement à celles de notre présent ! 
LA THEORIE DES ANCIENS  LA THEORIE DES ANCIENS
LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS
La bataille de Nuremberg, le 14 avril 1561
LA THEORIE DES ANCIENS  

LA THEORIE DES ANCIENSLe 14 avril 1561 à l'aube, dans le ciel de Nuremberg (Allemagne), beaucoup d'hommes et de femmes voient se produire un très effrayant spectacle où interviennent divers objets, dont des boules : environ 3 dans la longueur, de temps en temps, quatre dans un carré, beaucoup restaient isolées, et entre ces boules, on vit nombre de croix couleur de sang. Puis on vit 2 grand tuyaux, dans lesquels petits et grands tuyaux, se trouvaient 3 boules, également 4 ou plus. Tous ces éléments commencèrent à lutter les uns contre les autres. Ils commencèrent tous à se battre entre eux... par la suite, les globes dans les grandes tiges volèrent dans le Soleil. A côté de cela, les globes volèrent en avant et en arrière entre eux pendant plus de 1 h... ils finirent par tomber sur la terre avec une fumée immense. L'événement dure 1 h et connaît un tel retentissement qu'un artiste, Hans Glaser, en exécute une gravure à l'époque. On décrit 2 immenses cylindres noirs lançant de nombreuses sphères bleues, noires et rouge sang, des croix rouge sang et des disques. Ils semblent se livrer bataille dans le ciel. A en juger par la gravure de Glaser, certaines de ces sphères se seraient écrasées au sol, à l'extérieur de la ville.

Le Rapport Condon 1969 rapporte un texte similaire, extrait d'un texte médiéval trouvé dans les Annales of Nuremburg par C. R. Jung : A Nuremburg, le 14 avril 1561, de nombreux hommes et femmes virent des boules rouge-sang ou bleuâtres ou noires et des disques circulaires en grands nombres au voisinage du Soleil levant. Le spectacle dura 1 h et sembla tomber au sol comme s'il était tout en feu et que tout fut consumé en une grande brume.
En 1565 une gravure est déposée à la bibliothèque centrale de Zürich en Suisse, cette gravure sur bois intitulée ''Phénomène céleste au dessus de Nuremberg'' du 14 avril 1561 a été publiée dans un journal. Elle était accompagnée d'un texte relatant l'événement, dont on ne connaît pas l'auteur. A la lecture de ce texte on apprend que le 14 avril 1561, au matin plusieurs objets colorés, tubulaires ou sphériques, sont apparus dans le ciel de Nuremberg, en Allemagne, puis qu'un autre objet noir et en forme de flèche est apparu à son tour ce qui a déclenché ce qui s'apparente à une bataille...  

  LA THEORIE DES ANCIENS  LA THEORIE DES ANCIENS
 LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS
LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS  

INDE, le Bahgavad-Gita et le Mahabharata
La Bhagavad-Gītā ou Bhagavadgītā (devanagari : भगवद्गीता , terme sanskrit se traduisant littéralement par «chant du Bienheureux» ou «Chant du Seigneur») est la partie centrale du poème épique Mahâbhârata. Ce texte est un des écrits fondamentaux de l'Hindouisme souvent considéré comme un «abrégé de toute la doctrine védique». La Bhagavad-Gītā est composée de 18 chapitres.

 LA THEORIE DES ANCIENS

Vimanas: des Ovnis dans les manuscrits 
Le terme vimana signifie véhicule qui peut aller aussi vite que les oiseaux aussi bien dans l'air que sur terre et sur l'eau. Ces manuscrits nous apportent des informations extraordinaires sur ces véhicules et nous confirment qu'il s'est produit bien des faits troublants dans notre histoire en rapport avec les Ovnis. Cependant plus de 95% de ces anciens écrits restent non traduit ce qui nous réserve encore des surprises. 
En inde, il existe de très vieux manuscrits ayant plusieurs milliers d'années dans lesquelles ont peut découvrir de nombreuses descriptions de machines volantes qui sont généralement appelées Vimanas. Ces étranges machines sont décrites dans des ouvrages tels que le Reg Veda, le Mahabharata, le Ramayana ou le Puranas. Ils décrivent aussi différentes races d'êtres semblables aux humains qui pilotent ces véhicules, et discutent des relations sociales et politiques existant dans les anciens temps entre ces êtres et les humains de cette terre. Pour certains, ces descriptions sont sans valeur car elles semblent fantastiques et mythologiques. 
Ainsi l'ufologue indien Kanishk Nathan rejeta les textes des vieilles religions Hindoues parce qu'elles attribuent des exploits exagérés aux dieux. Il les considéra comme de la simple poésie dans laquelle un écrivain qui ne rapporte pas des événements réels peut laisser aller son imagination partout où elle souhaite le mener. Il note également que ces textes appartiennent à une ère pré-scientifique, et par conséquent, étant donné la connaissance Culturelle, technologique et scientifique de cette période historique, un écrivain peut, tout en appréciant les généralités et évitant les détails, créer des inventions et des combinaisons qui n'existent pas en réalité. Mais si nous examinons avec attention le phénomène ovni, nous trouvons une grande masse d'observations empiriques qui contredisent complètement notre confortable vision mécanistique du monde. 
Il est intéressant de noter que ces éléments anormaux, allant de configurations de vols physiquement impossibles à des êtres flottant à travers les murs, correspondent assez naturellement à la cosmologie à orientation spirituelle des anciens textes védiques. Il est donc intéressant de considérer que les rédacteurs de ces textes auraient pu présenter une description criante de la réalité telle qu'ils l'ont vécue, plutôt qu'un simple laisser-aller à une imagination effrénée. Ceci étant précisé voyons un peu les différentes descriptions de véhicules à la technologie avancées contenu dans ces textes. 
Dans le Mahabharata, on trouve l'histoire du vimana de Salva qui était un grand véhicule militaire pouvant transporter des troupes et des armes et qui fut obtenu par Salva d'un expert en technologie non humaine nommé Maya Danava. Les Purdnas et le Mahabharata contiennent également de nombreux récits de plus petits vimanas, comprenant des appareils de loisir apparemment conçus pour un seul passager. Ils étaient généralement utilisés par les Devas et les Upadevas mais pas par des humains. Ces drôles de véhicule semblent être si fréquemment mentionnés dans le purdnas et le mahabharata que l'on peut penser que les avions était assez courant pour les gens de l'ancienne culture védique. L'Académie internationale de recherche de sanscrit de Mysore en Inde a d'ailleurs publié un rapport dont l'auteur est maharishi Bharadwaja indiquant que le terme vimana signifie un véhicule qui peut aller aussi vite que les oiseaux aussi bien dans l'air que sur terre et sur l'eau. Ainsi donc on trouve dans cet ouvrage, des textes parlant des matériaux de base utilisés pour la construction des vimanas (la précision allant même jusqu'à préciser qu'il faut 31 parties indispensables à leur bon fonctionnement et que 16 matériaux différents sont nécessaires à leur construction). On y parle aussi des diverses forces portantes de l'atmosphère permettant au pilote de cacher les présences des vimanas, on y parle du pouvoir d'une force électrique spéciale causée par le tonnerre ayant pour but de voir clairement les objets en face du vimanas. Les allusions à cette technologie sont légions dans ces ouvrages. Par exemple on trouve dans le Dronaparva l'histoire suivante : " Jarasandha pris de courroux lança sur nous, pour nous détruire, un projectile capable de tuer toutes les créatures de la terre. Projetant une lumière éclatante, cette masse de feu partageant le firmament en deux, comme une raie sépare les cheveux sur la tête. Quand il aperçut l'objet flamboyant, le fils de Rohini lança contre lui l'arme appelée Sthunakarma et cette arme détruisit la puissance du projectile adverse, qui s'abattit sur la terre et la fendit en faisant trembler les montagnes ".

LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS
LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS
LA THEORIE DES ANCIENS 
LA THEORIE DES ANCIENS
LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS

Quelques affaires d'ovnis anciennes :
- 1700, USA, INDIENS : Aux Etats-Unis, il y a une légende indienne du 18ème siècle à propos d’êtres humanoïdes qui paralysaient les gens en utilisant un petit tube. Dans certaines variantes de l’histoire, des femmes indiennes se seraient liés à ces gens venus des étoiles.


- En 1708, à Lisbonne, un père jésuite brésilien, de retour de Bolivie demanda officiellement au roi du Portugal Joâo V, l’autorisation de fabriquer un engin volant après lui avoir expliqué les bénéfices potentiels de cette nouvelle invention. Cet engin volant pourrait emporter 12 hommes et faire 200 miles nautiques en 24 heures, ( vitesse impressionnante pour l’époque, mais en fait environ 15 kilomètres par heure). La réponse fut favorable, il obtint même une pension importante pour ses travaux le 17 avril 1709. Le fuselage était fait en plaques de fer recouvertes de nattes de paille, 2 globes de fer contenant de la magnétite reposaient sur des colonnes. Sur l’étrange maillage étaient fixées un grand nombre de perles d’ambre qui «par une opération secrète maintiendraient l’aéronef en l’air. La chaleur du soleil sur les nattes disposées le long de l’aéronef tirerait celui-ci vers l’ambre. »(?) Le 5 août, Bartholomeu Lourenço de Gusmâo fit voler son engin devant le roi et sa cour mais il prit feu en l’air ; Le 30 octobre, nouvel essai de la «gondole volante», cette fois couronné de succès. Promu académicien et aumônier royal, Gusmâo dut stopper ses essais à cause de l’Inquisition qui jugea l’invention satanique.

- 1752, en Suède, à Augermanland, un «vaisseau cylindrique» suivi de petites boules lumineuses traverse le ciel. 


- 1755, à Lisbonne, d’énormes sphères traversent le ciel, s’arrêtent et l’une d’entre elles repart dans la direction opposée aux autres. 


- 1760, en Suisse, à Sole, un astronome observe un grand vaisseau entouré d’un cercle lumineux.

- 1789, WINDSOR, ANGLETERRE : Des membres de la Royal Academy rapporte et illustrent l’observation d’un OVNI.
- FRANCE, 1790, INSPECTEUR DE POLICE LIABEUF : Pendant l’été, l’inspecteur de police Liabeuf fut témoin et enquêteur dans l’apparition d’une grande sphère rouge qui volait au dessus d’une ferme. Le globe se posa et un homme en sortit et s’exprima dans un langage que personne ne put comprendre. Le globe explosa alors et l’homme disparut. L’événement eut de nombreux témoins et fut bien documenté. (Note : L’histoire a été vraisemblablement été inventée de toute pièce par un ufologue).
- 1800, en Louisiane, un objet lumineux survole la ville de Bâton Rouge. 

- 1809, à Londres, l’astronome John Staveley rapporte dans une revue scientifique son observation d’étranges lumières s’arrêtant puis repartant à travers les nuages. 

- 1820, en France, à Embrun, durant une éclipse de Lune, de nombreux témoins voient d’étranges objets se déplaçant en ligne droite.


LA THEORIE DES ANCIENS1528 HOLLANDE - Wolffart raconte que, durant le siège de la ville d’Utrecht, en Hollande on vit dans le ciel un signe étrange et cruel – la forme d’une croix bourguignonne, juste au-dessus de la cité, de couleur jaune et horrible à contempler.  
1561 ALLEMAGNE 1561 a lieu au-dessus de Nuremberg en Allemagne une des plus grandes observations collectives d’ovnis recensées à ce jour. Les commentaires écrits mais surtout la gravure sur bois de Hans Glasser (photo ci-contre) permettent un témoignage très vivant de l’évènement, assez proche de certains témoignages d’observations récentes. Le ciel semblait rempli d’objets cylindriques desquels des disques et des globes rouge, noir, orange et blanc bleu ont émergé. Des croix et des tubes ressemblant à des canons apparurent après quoi ils commencèrent à combattre. Ce qui fut décrit ne peut être appelé qu’une guerre dans les cieux, avec une grande variété d’engins allant de sphères à des fers de lance, des cylindres, des croix. Le ciel était empli de machines se battant. Les comètes et autres étaient très bien identifiées et cartographiées à cette période, il est donc hautement improbable que ce dont le peuple fut témoin soit un simple phénomène céleste comme une «pluie de météorites», comme certains le suggérèrent. Ce qui est décrit sont, plutôt des objets physiques et des formes détaillées en «bataille» pendant plus d’une heure. La bataille fut telle que le gagnant fut perçu aussi. Des ovnis sphéroïdes ont été vus sortant de vaisseaux-mères «ravitailleurs».  
Cette même année l’Allemagne est parcourue par une multitude d’objets de types similaires. Ces observations sont alors interprétées comme des prodiges surnaturels, des anges. Les témoins parlent de combats dans le ciel.  
LA THEORIE DES ANCIENS1697 HAMBOURG - Quelques années plus tard on assiste à la même catégorie d’évènements, cette fois-ci à Bâle en Suisse.   

- Le 7 août 1566, les citoyens assistent a un formidable spectacle aérien. Visible depuis la place de Munster, les témoignages sont innombrables. Des documents écrits sont établis ainsi que des gravures et des dessins. Les plus connues sont ceux consignés dans la gazette de la ville : « Le 7 août, à l’heure du lever du soleil, on a vu dans l’air beaucoup de grosses boules noires qui se dirigeaient à grande vitesse vers le soleil, puis qui firent demi-tour, s’entrechoquant les unes les autres comme si elles menaient un combat, un grand nombre d’entre elles devinrent rouges et ardentes, par la suite elles se consumèrent et s’éteignirent». Le document est signé Samuel Coccius, étudiant en écritures sacrées, il était accompagné d’une gravure. C’est cette gravure qui décrit peut être le mieux l’observation dont les habitants de Bale sont témoins. Il s’agit de véritables poursuites dans le ciel, l’auteur parle de «combats». Notons que des phénomènes analogues s’étaient produits les 17 et 18 juillet de la même année.

 LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS
LA THEORIE DES ANCIENS


---------------------------------------------
Découverte d'un Vimana dans une grotte en Afghanistan ! 
- Des scientifiques de l'armée américaine ont réussi une téléportation de plusieurs soldats. 

Et autres articles à ce même jour comme :
L’histoire secrète de l’Antarctique. 
Une colonie extraterrestre a créé les dirigeants des lignées familiales de l’élite mondiale.  
Notre Terre aurait été détruite et serait un hologramme. Nous serions venus pour éviter cette catastrophe.
---------------------------------------------
  ET SI LES ANGES ETAIENT DES EXTRATERRESTRES

ET SI LES ANGES ETAIENT DES EXTRATERRESTRES !

L’abbé Marc Oraison, écrivain et médecin, est l’enfant terrible de L’Eglise. Dans le passé, certaines de ses prises de position ont fait scandale. Sans doute a-t-il eu la chance de vivre au XXe siècle car, jadis on aurait dit qu’il sentait le fagot.
Ce prêtre est en outre psychanalyste, position peu confortable sur le plan de la foi puisque Freud était athée et que la doctrine psychanalytique sous entend un monde sans Dieu. C’est peut-être ce qui explique pourquoi l’abbé Oraison a toujours essayé de débarrasser  la foi de tout ce qui serait une création de l’inconscient.
L’essentiel, pour lui comme pour quelques théologiens d’avant-garde, c’est le verbe incarné, la transcendance de l’amour qui parle concrètement en Jésus-Christ, selon sa propre expression. Maintenant, c’est aux anges que s’en prend l’abbé Oraison. Dans un article publié dans Paris-Match le 13 novembre 1976, il s’étonne que dans la lettre adressée aux chrétiens par le récente assemblée de l’épiscopat français, lettre rappelant l’essentiel de la foi, il n’en soit pas question.
Croire aux anges dit-il, ce n’est plus de l’ordre de la foi, mais bien de l’ordre de la mythologie. Ainsi nos chérubins n’auraient pas plus de réalité que le père Noël.
Mais qui sont ces pauvres anges désormais sans existence ?
La croyance à des êtres supérieurs à la nature humaine tient une grande place non seulement dans l’Ancien et le Nouveau testament, mais aussi dans les théories religieuses de l’Inde, et de la Chine, de l’Egypte et de la Perse.
Les anges sont des êtres purement spirituels, intermédiaires entre Dieu et l’homme. 
Saint Denys l’aréopagite, le premier évêque d’Athènes, s’appuyant sur une vieille tradition zabblinique, soutient qu’avant de créer l’homme Dieu créa neuf catégories d’anges, divisées en trois « chœurs ».
Dans le premier, figurent les Séraphins, les Chérubins et les Trônes ; dans le deuxième, les Dominations, les Vertus et les Puissances ; dans le dernier, enfin, les Principautés, les archanges et les Anges proprement dits.
Une erreur très répandue consiste à opposer anges et démons.
Ce dernier nom vient d’un autre mot daïmon, désignant, dans la mythologie païenne des êtres intermédiaires entre les dieux et les hommes, définition identique à celle de l’ange, comme on vient de le voir. Selon la tradition, Dieu avait crée tous les anges purs et bons, mais, estimant que la vertu était sans mérite si elle n’était pas le résultat d’un choix, il les soumit à une épreuve. Certains se laissèrent tenter par l’orgueil. Satan, le premier des Séraphins, se mit à la tête des rebelles. Son objectif était de régner sur la moitié du ciel et de siéger sur un trône aussi élevé que celui de Dieu. Cette ambition causa sa perte. D’après la théologie classique, en perdant la grâce, les démons ont néanmoins conservé une partie des dons qui rendent la nature angélique supérieure à la nature humaine.
Ils peuvent en particulier induire les hommes en tentation, jeter un trouble profond dans leur esprit (c’est la « possession ») et ils sont capables, en agissant sur le monde matériel, de réaliser des prodiges. Ce bref résumé de la nature des anges et des démons correspond aux définitions données par plusieurs anciens conciles.
Quand l’abbé Marc Oraison s’en prend aux anges, n’y voyant que l’expression poétique d’un mythe, il s’oppose carrément à des définitions théologiques qui ont encore force de loi.
Plusieurs observateurs on d’ailleurs été surpris d’entendre le Pape Paul VI faire allusion à plusieurs reprises au Diable au cours des derniers mois de sa vie. Tout ce qui avait trait au Malin, croyait-on, était suranné, tout juste bon à faire peur aux enfants.
Or, la croyance au Diable est un article de foi. Et l’expérience du Diable implique celle de l’ange qu’il a été avant la révolte. Les fidèles des nombreuses, bien que clandestines, sectes sataniques présentent quant à eux une version bien différente de la chute du premier des Séraphins. Révolté par la manière dictatoriale avec laquelle Dieu exerçait son pouvoir sur les hommes, disent-ils, Satan se résolut à leur révéler les secrets du ciel et à leur donner le pouvoir de subvenir eux-mêmes à leurs besoins.
C’est pour cela qu’il aurait été châtié et précipité aux enfers. De-là, soutiennent les satanismes, l’autre nom du prince des Ténèbres, celui de Lucifer qui signifie « porteur de lumière ». Satan Lucifer est  le plus fidèle ami de l’homme, celui qui a voulu le libérer. On constate une similitude frappante entre cette version et le mythe grec de Prométhée, puni par Jupiter pour avoir donné aux hommes le secret du feu.
On retrouve dans toutes les légendes concernant les anges des  constantes curieuses. Ils arrivent d’on ne sait où, mais en tout cas d’ailleurs et chaque fois, leur contact avec les hommes son de l’ordinaire, soit qu’ils leur révèlent des secrets, soit au contraire, qu’ils apportent des cataclysmes, comme l’Ange exterminateur.
On retrouve ces caractéristiques aussi bien dans la Bible que dans un certain nombre d’autres récits mythologiques. Une telle constance serait difficilement compréhensible si les anges n’étaient que des images poétiques sorties tout droit de l’imagination.
Or, des spécialistes de l’étude des textes religieux anciens en sont arrivés à une conclusion étonnante. Pour eux, les anges seraient tous simplement des extraterrestres.
Ils seraient donc réellement des messagers non de la volonté de Dieu, mais de civilisations extrasolaires.
D’ailleurs, Origène d’Alexandrie, le célèbre docteur de l’Eglise soutenait que la Bible ne précisait pas comment les anges avaient été crées parce qu’ils étaient restés immortels après la ruine des mondes qui avaient précédé le notre. L’erreur d’Origène viendrait de ce qu’il aurait situé ces mondes dans le temps et non dans l’espace.
Le contact entre les anges extraterrestres et les hommes s’est parfois passé harmonieusement, d’où les légendes des anges bienfaisants. Dans d’autres cas, les hommes auraient fait preuve d’hostilité envers eux, déclenchant des représailles redoutables.
Une lecture minutieuse de l’aventure de Sodome et Gomorrhe telle que la raconte la Genèse, par exemple, semble confirmer cette thèse : les deux anges accueillis par Loth viennent à Sodome animé d’intentions pacifiques.

Mais quand les habitants tentent de les violenter, ils détruisent les deux villes. « Yahvé fit pleuvoir sur Sodome et Gomorrhe du soufre et du feu venant du ciel, lit-on dans la Genèse. Il renversa ces villes st toute la plaine, avec tous les habitants et la végétation. Or, la femme de Loth regarda en arrière, et elle devient une colonne de sel » Qu’est-ce donc, sinon le récit d’une explosion nucléaire déclenchée par les deux anges. Mais sans doute les extraterrestres sont-ils aussi des mythes poétiques pour l’abbé Oraison. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire