mercredi 27 juin 2018

27/06 - VISITE AU VATICAN DE MACRON LOBBY LGBT 
AU GÉNÉRAL DE GAULE,  
FERVENT CATHOLIQUE. 


Les Macrons et le Pape.
Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas.

CHARLES DE GAULLE AU VATICAN en 1967 !
Le 31 mai 1967, le général De Gaulle  se rendait pour la troisième fois au Vatican avec son épouse et certains membres de son gouvernement dont Pompidou. Madame De Gaulle portait une mantille, à la différence de Brigitte qui avait juste “chignoné” sa perruque pour rendre visite au pape François.
Une différence de classe avec Macro, Sarkozy, Hollande.
De toute façon, l'heure est venue de faire le ménage à l'Élysée comme au Vatican
-----------------------------
Ouest France: Le président de la République E. Macron est arrivé ce mardi matin au Vatican où il s’est entretenu avec le pape François. L’entretien devrait durer une trentaine de minutes. Le pape François a ensuite rencontré l’épouse du chef de l’État, Brigitte Macron et les ministres Gérard Collomb et Jean-Yves Le Drian.
Le président français Emmanuel Macron est arrivé au Vatican où il a rencontré ce mardi matin pour la première fois le pape François, une visite qui exclut tout entretien avec le gouvernement populiste italien à couteaux tirés avec Paris. Emmanuel Macron est apparu souriant en serrant la main de François à l’entrée de la bibliothèque où ils se sont entretenus.
Cet entretien a été d'une longueur inhabituelle de 57 minutes.
Macron et Brigitte avaient énormément de péchés à confesser après la rencontre officielle. Le Pape a du lui parler de sa partouze à l'Élysée du 21 juin, lors de la fête de la musique. Espérons que Gérard Collomb et Jean-Yves Le Drian se sont également confessés.

Les entretiens passés du pape argentin, comme avec l'ancien président américain Barack Obama ou le président turc Recep Tayyip Erdogan, n'ont jamais dépassé 50 minutes. Le président français n'a toutefois pas battu le record absolu de son prédécesseur François Mitterrand resté une heure et quart en tête-à-tête avec Jean Paul II. Le pape et le président français, qui se voyaient pour la première fois, se sont quittés, tout sourire, et en s'étreignant à plusieurs reprises. 
Il est de la « vocation » des chefs d'État et de gouvernement de défendre les plus faibles, a souligné peu après le pape François. Le président français a ensuite présenté sa délégation au souverain pontife. Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, et Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, accompagnaient le chef de l’État. Son épouse Brigitte, vêtue d’un discret tailleur noir, faisait également partie du voyage. Le prix du tailleur?

Le dossier des migrants, sujet phare du pontificat du pape argentin, devrait être au cœur de la rencontre mardi matin à 10h30 locales. Le pape interpelle, en effet, régulièrement les dirigeants de l’UE pour qu’ils maintiennent des idéaux fondateurs comme «la solidarité». À propos de la vague de migrants arrivant en Europe qu’il faut «accueillir, accompagner, loger et intégrer» dans la limite des capacités de chaque pays, le pape estime aussi qu’il faut «investir intelligemment! pour leur donner du travail et une éducation» dans leurs pays d’origine, notamment africains.

Voilà ce que dit un membre très actif du Conseil National de Transition au sujet des réfugiés:
"Dès lors qu'une organisation s'occupe de ramasser des gens à un endroit pour les conduire à un autre, je nomme ces gens des victimes du trafic humain et non des réfugiés ! Les réfugiés, ce sont tous ces Français qui quittent leur pays à contrecœur, simplement parce que la dictature en place y rend la vie normale impossible!". Bien vu!

Avant ce tête à tête, Emmanuel Macron a d’ailleurs pris son petit-déjeuner avec la communauté de laïcs catholiques Sant-Egidio, très impliquée dans l’accueil de migrants et organisatrice de couloirs humanitaires acheminant des réfugiés syriens en Europe, dont notamment la France. Si c'était de vrais syrien, OK, et non des personnes à qui ont été fournis de faux papier comme c'est souvent le cas.

Dans un long discours donné en avril devant la Conférence des Évêques de France, Emmanuel Macron avait dit vouloir «réparer le lien» entre l’Église catholique et la République française, «abîmé» notamment depuis l’adoption du mariage homosexuel en 2013. L’épiscopat français avait salué ce discours refondateur des relations entre les catholiques et la République.
«En France, la laïcité a une coloration héritée des Lumières* beaucoup trop forte, qui construit un imaginaire collectif dans lequel les religions sont vues comme une sous-culture», a déploré le pape François dans un livre d’entretiens avec le sociologue français Dominique Wolton.
«La France devrait dire que les religions font elles 
--------------------------------------
MARION SIGAUT HISTORIENNE ESSAYISTE RÉTABLIE DES VÉRITÉS
"La Marche Rouge, Mourir à l'ombre des Lumières"
https://www.youtube.com/watch?v=-r2XA65IXq8
Pour en savoir plus :
Marion Sigaut : Revisiter l'humanisme des Lumières / Nîmes
--------------------------------------
MARION SIGAUT - L'ÉGLISE, L'ÉTAT ET L'ÉCOLE DE 1789 À NOS JOURS !
--------------------------------------
Les images d'Emmanuel Macron reçu par le pape François au Vatican
J'ai eu peur, connaissant Macron, j'ai cru qu'il lui offrait la Bible ou le Coran, vu ses attirances pour les migrants musulmans. Brigitte en bon professeur de théâtre a su prendre la tête de circonstance, alors qu'elle et Macron sont loin d'être des anges. Manu n'a pas pu s'empêcher de mettre la main sur l'épaule du pape, pour montrer qu'ils sont copains. Un gamin! Le Pape aurait pu lui dire que "ça ne se fait pas", comme lui se permet de le dire aux autres qui lui sont "inférieurs".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.