mercredi 16 mai 2018

+17/05 - L'IRAN MENACE DE NOMMER DES POLITICIENS 
QUI ONT ACCEPTÉ DES POTS-DE-VIN SUR UN ACCORD NUCLÉAIRE


Trump, en bon stratège, mine le terrain.
Des sources du Pentagone insistent sur le fait que "Trump sort de l'affaire iranienne pour renverser des fonctionnaires corrompus de l'UE et des Etats-Unis, ainsi que des compagnies françaises globales comme Airbus, Total, Renault et Peugeot, ainsi que des compagnies allemandes. comme Siemens. 
Macron, espérons-le, ne va pas tarder à tomber!

Publié: 13 May 2018
Source: Zero Hedge Par Tyler Durden
Macron et Theresa May sont impliqués
Le président Trump a annoncé au début de la semaine que les États-Unis se retireraient de l'accord nucléaire iranien trompeur. Le président Trump a clairement fait connaître sa position sur le terrible accord sur l'Iran durant sa campagne de 2016. Cela n'a pas empêché l'ancien secrétaire d'État, John Kerry, d'agir en tant qu'agent du gouvernement voyou contre l'administration Trump, afin de racheter l'entente minable avec le régime oppressif iranien. Beaucoup ont qualifié cela de «diplomatie de l'ombre», nous préférons l'appeler trahison. Le président a rapidement appelé Kerry:
Les États-Unis n'ont pas besoin de la diplomatie fantôme, probablement illégale, de John Kerry sur le très controversé Deal Iran. Il était celui qui a créé ce MESS en premier lieu!
Lors de son discours à la NRA, Trump a critiqué Kerry pour son rôle fondamental dans la négociation de l'accord avec l'Iran. "Nous avons l'ancienne administration représentée par John Kerry, pas le meilleur négociateur que nous ayons jamais vu", a déclaré Trump. "Il n'a jamais quitté la table, sauf pour être dans cette course cycliste où il est tombé et s'est cassé la jambe." Naturellement, le régime iranien est extrêmement contrarié par le président Trump et sa décision de réimposer un grand nombre de sanctions contre l'Iran .

Trump veut forcer l'Iran dénonce Macron et Theresa May.
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Hossein Jaberi Ansari, vient d'avertir les politiciens occidentaux que s'ils ne faisaient pas pression sur l'administration Trump, le régime iranien divulguerait les noms de tous les fonctionnaires ayant accepté des pots-de-vin pour faire passer l'accord désastreux!
Le conseiller principal de HJAnsari Zarif: "Si les Européens arrêtent de commercer avec l'Iran et ne font pas pression sur les États-Unis, nous révélerons quels politiciens occidentaux et combien d'argent ils ont reçu pendant les négociations nucléaires".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire