mardi 1 août 2017

01/08 - BENJAMIN FULFORD. LA DÉFAILLANCE DES SYSTÈMES
EN OCCIDENT ET COMMENT LA RÉSOUDRE. 

le 31 juillet 2017
Note aux lecteurs
En raison de mes congés annuels, les deux prochains articles seront écrits à l’avance à moins que des évènements extraordinaires ne m’amènent à interrompre mes vacances pour en parler.

En ce moment, il est évident pour tous ceux qui font marcher leur cerveau qu’il y a quelque chose de profondément dysfonctionnel dans la gouvernance et les systèmes de gouvernement en Occident. C’est particulièrement le cas des États-unis où le niveau de vie réel a baissé depuis la fin des années 1960 alors que le pays a été presque continuellement en guerre. Aux États-unis, la classe dirigeante s’est aliénée la population au point que moins de 10% des habitants font confiance soit au Congrès ou aux Médias. La cause principale de ce malaise a été le projet d’un sous-groupe de la classe dirigeante, les gens que j’appelle la Mafia khazar, de réduire l’humanité en esclavage et de se transformer en régents quasi-divins.

Les casquettes blanches au sein des militaires et des services de renseignement Américains l’ont compris et ont entrepris des actions dont le résultat peut se constater sous la forme de la Présidence de Donald Trump. Cependant, Trump a pris ses fonctions en tant que PDG d’une entité en faillite (la Société des États-unis S.A.) et, même s’il a essayé de toutes ses forces, il lui reste à accomplir l’inévitable et à déclarer formellement la faillite des États-unis. Ce qui est bien le cas.

Les États-unis ont enregistré un déficit de leur balance commerciale avec le reste du monde depuis 1976 et accumulé un déficit commercial de plus de 10.000 milliards de $. En plus de cela, le gouvernement des États-unis a 19.100 milliards de $ de dettes et cumule 128.000 milliards de $, soit 7 fois le PNB Américain de 18.000 milliards de $, en dettes non provisionnées. C’est la véritable raison pour laquelle le gouvernement privé des États-unis a fait faillite de fait le 3 mai 2017 lorsque sa filiale à 100 % de Porto Rico* s’est trouvée en cessation de paiement avec une dette de 123 milliards de $.

* Guerre transdimensionnelle, bases souterraines, les chapeaux blancs. 

Cela signifie que quels que soient les efforts de Donald Trump, il ne peut pas résoudre les problèmes des États-Unis sans d’abord les déclarer formellement en faillite.

Cependant, mettre en faillite les États-unis n’est pas la même chose que de mettre en faillite un autre pays. D’une part déclarer la faillite mettrait les États-unis dans l’incapacité de continuer à entretenir leurs quelque 800 bases militaires Américaines dans le monde entier. Lorsqu’il y a dix ans j’ai amené les Asiatiques accepter l’idée de mettre les États-unis en faillite, les militaires Américains ont envoyé un émissaire pour expliquer que les États-unis couperaient l’approvisionnement de l’Asie en pétrole du Moyen-Orient si les finances des États-unis étaient coupées. Cela a conduit à une impasse mexicaine* qui s’est poursuivie pendant de nombreuses années.
*situation dans laquelle aucune des parties n’a un avantage décisif sur les autres.

En me trouvant mêlé à cet imbroglio au plus haut niveau entre les principales puissances mondiales, j’ai pu avoir un aperçu direct de qui dirige la planète Terre. L’information ci-dessous est fondée sur 10 ans de réunions avec des sources de la CIAla NSAla Loge maçonnique P2, le MI6, les Sociétés secrètes Asiatiques, etc., etc.

Jusque récemment, David Rockefeller était le dirigeant secret de la planète Terre. Il était président du Groupe Bilderberg, du Council on Foreign Relations (CFR) et de la Commission Trilatérale. En outre, par l’intermédiaire de diverses fondations, il contrôlait également les multinationales du classement Fortune 500. De plus, en étant marié à une princesse Italienne, Rockefeller exerçait également une influence énorme sur la loge maçonnique P2 qui contrôle l’Église Catholique et la mafia. Rockefeller avait le pouvoir de faire de son neveu Bill Clinton le Président et a fait de gros efforts, qui ont échoué, pour faire accéder sa fille Hillary Clinton à la Présidence.

Si Rockefeller était le N°1 de l’ancienne structure de pouvoir, George Bush Sr en était le N°2. Bush dirigeait l’essentiel de la CIA, le trafic de stupéfiants mondial qui rapportait 2.000 milliards de $ par an et la plupart des industries de l’armement. Lorsque son fils Bush Jr a été élu Président en 2000, Bush Sr a pu éclipser Rockefeller, en organisant le 11 septembre et en imposant un régime Nazi aux États-unis.

Rockefeller a cependant pu reprendre le contrôle en 2008 en mettant son esclave personnel Barack Obama au pouvoir après que la Présidence de Bush Jr se soit soldée par une catastrophe.

A présent, cependant, la mort de Rockefeller a créé un grand vide au sommet du pouvoir mondial. George Bush Sr a perdu du soutien en raison du dégoût largement partagé qu’inspirent les plans génocidaires de son groupe Nazi. Il est également très âgé (93 ans) et sa lucidité est vacillante, selon des sources proches de lui. Donc Bush Sr n’est plus le N°2 ni même le N°3 parce que ses disciples Nazis ne le considèrent plus comme leur Führer. Les Nazis ont désormais déclarés clairement qu’il ne recherchent plus l’hégémonie mondiale.

Donc la mort de Rockefeller et la disgrâce de Bush Sr signifient qu’il y a des places à prendre au sommet du pouvoir Occidental.

Le groupe qui a entrepris de combler le vide du pouvoir aux États-unis a été celui des Illuminati gnostiques, le groupe qui s’oppose au règne des lignées familiales et revendique la paternité des révolutions Française, Américaine et Russe. Ils ont mené une purge de ces serviteurs de haut rang des lignées familiales aux États-unis, qui est près de se terminer.

En même temps, revigorées par la chute de leurs rivaux Américains, les lignées familiales Européennes,ont fait un gros effort pour combler le vide du pouvoir laissé par Rockefeller et Bush. Leurs plus hauts dirigeants sont la Reine Elizabeth, le Pape François (pas d'accord) et la Chancelière Allemande Angela Merkel. Les Européens sont presque parvenus à utiliser leur faux concept du réchauffement climatique causé par les émissions de carbone pour mettre en œuvre les accords de Paris. Cela aurait créé un gouvernement mondial toujours contrôlé par eux mais avec une plus grande place à la table réservée aux Chinois.

Le pouvoir de ce groupe était évident à la réunion du G20 début juillet où 19 des 20 soi-disant dirigeants mondiaux ont manifesté leur soutien à cette escroquerie, sauf Trump. Cependant, sans le soutien des Illuminati gnostiques et sans aucun fondement scientifique, cette arnaque au carbone est vouée à l’échec. Les Illuminati gnostiques contrôlent à la fois la présidence de Trump et le complexe militaro-industriel Américain et se servent de leurs agents pour s’attaquer au règne des lignées familiales en Europe maintenant que leur purge aux États-unis est plus ou moins achevée.

Pour le moment, cependant, c’est l’impasse en Occident entre les lignées familiales Européennes représentées par le Pape, la Reine et Merkel, et les Illuminati gnostiques représentés par Trump.

Entre temps, en Asie, la Chine a constitué des réseaux alternatifs d’importation en énergie si bien qu’elle peut continuer à fonctionner même si les approvisionnements pétroliers en provenance du Moyen-Orient étaient interrompus. L’alliance Asiatique a également réussi à amener l’Europe à rejoindre sa Banque Asiatique pour l’Investissement dans l’Infrastructure (AIIB) et son initiative du projet « une boucle une route » (ou nouvelle route de la soie).
La Chine a aussi suggéré à l’Europe qu’elle se joigne à elle et à la Russie dans ce qu’elles appellent la Nouvelle route de la soie, qui s’étend dans toute l’Eurasie, de Lisbonne à Shanghai.
POURQUOI L’OCCIDENT HAIT-IL POUTINE ? LA RAISON SECRÈTE

Les Chinois ont en outre accomplis d’énormes progrès en Afrique et dans d’autre pays en développement grâce à leurs généreux travaux d’infrastructure. Par-dessus tout, les Chinois sont les principaux créanciers des Etats-Unis et pourraient les mettre en faillite à tout moment de leur choix.

Bien sûr, les États-unis disposent toujours de leur carte de déclencher la Troisième Guerre Mondiale, mais jouer cette carte reviendrait à détruire la planète, donc les États-unis essaient d’inciter les Russes à se joindre à eux au sein d’un alliance Chrétienne (Blanche). Pour convaincre les Russes, les Américains leur ont concédé l’hégémonie sur l’Europe (moins le Royaume Uni) ainsi que sur la moitié du Moyen-Orient. Le côté Américain a également toujours le contrôle du Japon et de la Péninsule Coréenne, y compris son état-voyou de la Corée du Nord. Les Américains s’emploient également à courtiser assidûment l’Inde.

Le résultat de tout cela est qu’il existe toujours une impasse mexicaine entre l’Orient et l’Occident.

On s’attend à ce que le champ de bataille décisif en automne soit le Japon. C’est l’argent des fonds postaux, des fonds agricoles et des fonds de pension du Japon qui maintient les États-unis à la limite de la solvabilité. Cependant, le gouvernement fantoche du Premier Ministre Shinzo Abe a moins de 10% de soutien dans l’opinion publique réelle. Il y a également un incroyable ressentiment et une énorme colère envers les agents Coréens utilisés par les autorités d’occupation Américaines pour contrôler le Japon depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Comme le montre le résultat des élections régionales de Tokyo de juin dernier, la marionnette au pouvoir depuis longtemps du Parti Libéral Démocrate est assurée d’être évincée du pouvoir au cours des prochaines élections générales.

La Société du Dragon Blanc (WDS) a entrepris de gros efforts pour parvenir à un changement de régime au Japon dès cet automne. Le but est d’imposer un véritable changement de régime aux Etats-Unis, parce que la présidence de Donald Trump, c’est trop peu trop tard.

Ce qu’il faut, c’est une déclaration formelle de la faillite des Etats-Unis afin de déclencher une refonte totale de l’architecture internationale mise en place après la Deuxième Guerre Mondiale, pour qu’elle reflète mieux la réalité démographique et économique du monde actuel. La WDS croit également que le monde a besoin d’un minimum de règles communes afin que des criminels internationaux comme ceux de la Mafia khazar ne puisse plus s’engager dans des guerres illégales, le pillage de pays entiers et autres activités antisociales. La WDS croit en outre que le règne modéré symbolique des lignées familiales en Occident et en Orient est compatible avec une méritocratie.

La WDS soutient également l’avènement d’un nouvel âge d’or, en commençant par un jubilé, une redistribution une fois pour toutes des richesses, une campagne massive pour nettoyer la planète et un projet systématique d’expansion dans l’univers. Un nouveau calendrier destiné à remplacer l’existant qui est centré sur l’Occident contribuerait également à générer une nouvelle ère. 
Source : Antimarix.org

Traduction de Patrick T.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.