lundi 24 juillet 2017

24/07 - MIGRANTS - DES RIVERAINS MURENT UN HÔTEL F1 
DESTINÉ À ACCUEILLIR DES MIGRANTS DANS LES HAUTES-PYRÉNÉES. 


Virer toujours plus de français pour installer des migrants, telle est la politique de nos gouvernements successifs !
Stupeur pour les salariés de l'hôtel F1 de Séméac, le groupe Accor l'a vendu à la SNI, une société immobilière d'État, qui va le transformer en centre d'accueil pour migrants

Mais la résistance commence à s'installer en France :-)
Près de Tarbes, des riverains, protestant contre la venue de migrants dans leur quartier résidentiel, ont construit un mur de 18 mètres de long, bloquant l'accès à un hôtel en cours de transformation en centre d'accueil.
Nous devrions en faire de même pour empêcher la destruction de nos églises* ou leur transformation en Mosquée**. Les murs de la honte.
Quelques dizaines de riverains et commerçants ont construit un mur de 1,80 mètre de haut sur 18 mètres de long le 24 juillet à l'entrée de l'hôtel Formule 1 de la commune de Séméac où habitent près de 5.000 habitants, dans la banlieue de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Ce lieu doit prochainement accueillir des migrants.

Cet hôtel Formule 1, appartenant au groupe AccorHotels, fait partie des 62 établissements premier prix de l'enseigne rachetés par la SNI (filiale de la Caisse des Dépôts) pour devenir des structures d'hébergement et d'accueil, gérées par Adoma (ex-Sonacotra). La remise des clefs doit avoir officiellement lieu le 25 juillet.
L'action s'est déroulée sans incidents, selon la préfecture.
https://francais.rt.com/france/41299-hautes-pyrenees-riverains-murent-hotel-migrants
----------------------------------
Pub irlandais dans une église

* Une église démolie à la pelleteuse pour laisser place à un parking
** Eglises transformées en mosquées : pourquoi le débat s'enflamme
4 églises en France sont devenues des mosquées

Plutôt que de construire des bâtiments hideux, ils feraient mieux d'utiliser cet argent pour restaurer les églises et les réhabiliter. En Irlande il y a des églises transformées en pub ou librairies.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.