vendredi 23 juin 2017

+23/06 - VICTOIRE - VACCIN CONTRE L’HÉPATITE B ET LA SCLÉROSE EN PLAQUES !

Vaccin contre l’hépatite B : la Cour de Justice européenne du Luxembourg reconnaît le lien avec la sclérose en plaques !

Excellente nouvelle que cette décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne qui vient confirmer le lien direct de causalité entre l’atteinte de sclérose en plaques et la vaccination récente contre l’hépatite B. Il faut dire que le cas est très simple, un patient français en très bonne santé qui se fait vacciner et qui finit atteint par la sclérose en plaques et qui décédera en 2011. C’est une excellente nouvelle véritablement puisqu’elle va rendre beaucoup plus compliquée l’obligation vaccinale à 11 souches que la nouvelle ministre de la santé macronienne et proches de Big Pharma, Agnès Buzyn, veut imposer aux Français. Il était très simple pour le système au pouvoir de dénigrer un tel propos lorsqu’il venait d’un médecin, il suffisait de le discréditer, de dire qu’il était fou, paranoïaque, conspirationniste, appartenant à une secte… ce coup-ci ça va être beaucoup plus compliqué car c’est une décision judiciaire de la plus haute hiérarchie. Néanmoins, nul doute qu’ils essaieront de faire passer leur nouvelle loi, on sera là pour les observer et vous rendre compte de l’avancée de cette affaire. 

Le vaccin contre l’hépatite B peut-il causer la sclérose en plaques et ouvrir droit à une réparation du préjudice ? 
La Cour de Cassation hésitait à le dire… la Cour de Justice de l’Union Européenne vient de lui confirmer qu’elle avait le droit de le reconnaître. 
Une décision qui va compliquer l’entrée en vigueur de la vaccination obligatoire annoncée par la ministre Buzyn… 

Agnès Buzyn se serait probablement bien passée de cette décision qui va compliquer la mise en œuvre de sa politique de vaccination obligatoire. La Cour de Justice de l’Union Européenne vient de considérer, dans le cadre d’une question préjudicielle, qu’il était conforme au droit de l’Union Européenne de reconnaître un lien de causalité entre un vaccin de Sanofi Pasteur contre l’hépatite B et la sclérose en plaques. L’affaire visait un cas français. Un homme en parfaite santé avait déclaré une sclérose après une vaccination. Il est décédé en 2011. 

Jusqu’ici, la directive de l’Union sur le sujet imposait aux plaignants d’établir la preuve de la causalité entre la vaccination et la maladie. La CJUE vient de reconnaître que cette preuve ne supposait pas forcément un consensus scientifique, mais pouvait simplement s’appuyer sur des présomptions fortes et sérieuses. Il appartiendra à chaque juridiction nationale de vérifier ce sérieux. Cette réponse ouvre la voie à une indemnisation des victimes par les fabricants de vaccins incriminés. Une très mauvaise nouvelle pour Sanofi… et pour Agnès Buzyn.
http://www.entreprise.news/quels-sont-les-dangers-des-vaccins-obligatoires-le-rapport-officiel/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.