samedi 6 mai 2017

+++06/05 - J-1 - IL FAUT ABSOLUMENT FAIRE BARRAGE À EMMANUEL MACRON
QUI VEUT LA DICTATURE EN GOUVERNANT PAR ORDONNANCE
DONC, PRATIQUMENT SANS PARLEMENT.

avant qu'il ne soit trop tard !
Nous avons déjà vécu cela !
Cessons d'avoir peur de celle 
qui peut nous éviter ce désastre.

MARINE LE PEN : "DIMANCHE, NE LAISSEZ PAS 
LE SYSTÈME VOUS VOLER L’ÉLECTION, 
CHOISISSEZ LA FRANCE!"*



Amis musulmans qui aimez la France. Macron favorise les extrémistes afin de plonger la France, notre pays, dans le chaos, ouvrant la route aux terroristes et à la guerre civile
Le candidat des musulmans veut islamiser la France !
https://www.youtube.com/watch?v=FaAc7W5vWkY

--------------------------------
Rappel : "Macron est un psychopathe qui travaille uniquement pour lui-même ! Il n'a aucun remord !". Par un psychiatre et psychothérapeute italien
--------------------------------
Par Jean-Yves Le Gallou, Ancien député européen, essayiste, président de Polémia.
Emmanuel Macron a rappelé que les ordonnances étaient dans la constitution, qu’elles étaient permises et qu’il n’était surtout pas moins démocratique que d’œuvrer par ordonnance que par le parlement. Que vous inspire cette déclaration ?
Je crois qu’on voit là toute l’arrogance de monsieur Macron qui pense que l’élection est gagnée. C’est vrai qu’après le débat de mercredi soir où Marine Le Pen n’était pas au sommet de sa forme (ayant à combattre sans cesse, alors que lui la cabale s'occupe de sa campagne), Macron peut s’en doute croire avoir gagné. Donc il se lâche un peu et il montre ce qu’il veut faire, c’est à dire, je pense, établir une sorte de dictature des banques.
Il est le bénéficiaire d’un coup d’état du système bancaire, d’un coup d’état du système médiatique qui l’a propulsé à la première place, qui doit, selon eux, lui permettre d’être élu. Et pour mettre en place ce programme, il veut le faire le plus rapidement possible et sans entraves, d’où la nécessité selon lui de gouverner par ordonnance.
Mais imaginons que, si elle était en position d’être élue, Marine Le Pen dise: « je vais gouverner par ordonnance », on crierait au scandale anti-démocratique. D’ailleurs, on crie au scandale anti-démocratique quand on parle de référendum, qui pourtant est la procédure la plus démocratique qui soit. Mais on trouve après tout normal que monsieur Macron annonce froidement, avant même son élection, qu’il va gouverner par ordonnance, c’est à dire sans parlement, en pratique.

Ce qu’il ne précise pas, c’est sur quoi porteront ses ordonnances. Il parle simplement de « son programme ». Est-ce que vous pensez qu’il peut demain se mettre à diriger par ordonnance sur n’importe quel sujet ?
Je le crainsL’article 38 de la constitution prévoit que le gouvernement peut légiférer par ordonnance. Et le Président de la République ensuite ratifie, signe, plus exactement signe les ordonnances sur tous les domaines de la loi.
Donc on peut penser que monsieur Macron va utiliser les ordonnances pour réformer le code du travail. C’est ce qu’il a déjà annoncé. Mais il peut aussi réformer par ordonnance les lois sur les libertés publiques et, par exemple, aggraver les lois liberticides comme la loi Pleven ou étendre le contrôle sur internet et sur les réseaux sociaux.
Je crois que c’est très inquiétant en termes de liberté publique puisqu’il va faire ça probablement pendant l’été.

Il faut absolument faire barrage à Emmanuel Macron parce qu’il ne faudrait pas que la contre-performance de Marine Le Pen lui permette d’être élu avec un score trop important. Par conséquent, il est plus que jamais nécessaire et urgent de faire barrage à Macron.
------------------------
* Un Très Bon site qui récapitule ce qu'il faut savoir de la manipulation, pour réviser avant le jour J ! A envoyer à ceux qui n'auraient pas encore compris ou qui hésitent. Les abstention sont comptabilisées en majorité pour Macron.
http://www.prechi-precha.fr/
N'oubliez pas de continuer à venir sur ce blog pour la suite et notre transformation :-) 
Quelque soit l'issue du vote, ça va remuer en notre faveur. Les français sont réveillés! Mais marquer droit au but serait de loin préférable. 
----------------------------------
EMMANUEL MACRON EST-IL UN AGENT DE LA CIA ?
"[...] au début du mois de février 2017, Julian Assange, le patron de WikiLeaks confie au quotidien russe Izvestia: “ Nous possédons des informations intéressantes concernant l’un des candidats à la présidence française, Emmanuel Macron. Les données proviennent de la correspondance privée de l’ex secrétaire d’État américain, Hillary Clinton”. Et comme si Assange tenait à nous donner des indices, quelques jours plus tard, il nous informe qu’e2012 la CIA avait demandé à la NSA (centrale d’écoute et de tri du renseignement) de suivre de près la campagne présidentielle française et ses différents protagonistes. *

Fenêtres en trompe l’œil sur le toit de l'ambassade des USA sur la Place de la Concorde,
près de l'Elysée, de Matignon, de l'Assemblée Nationale..
 

Assange veut il nous faire comprendre que Macron a été ciblé en 2012 par la CIA comme un candidat à promouvoir et à soutenir pour les élections présidentielles de 2017 ?
Peut – être. Dans ce cas on comprend mieux l’inquiétude des russes qui le considèrent alors comme un agent de l’influence américaine en Europe. Mais cette hypothèse est elle plausible ? En cherchant un peu, on trouve, quand même, des éléments troublants dans le parcours de Macron. Il n’échappe à personne que la campagne de Macron est habitée par deux objectifs: tout faire pour créer un pôle social libéral par une l’alliance droite–gauche et rester dans un schéma de la mondialisation de l’Économie. Comme beaucoup, vous croyez que ces idées sortent de la tête de ce brillant énarque? Eh bien vous vous trompez ! La stratégie de Macron est dans la droite ligne de celle définit par les États Unis et la CIA dans les années 80 s’agissant de ce que doit être la démocratie et l’économie dans le monde.
Des hauts fonctionnaires, des chefs d’entreprise, des banquiers, relais d’influence de la stratégie américaine en France, ont choisi Macron et l’ont façonné pour qu’il entre exactement dans ce schéma. Vous ne le croyez pas ? Ce sont des élucubrations, des supputations, des délires ? Lisez bien ce qui est écrit, c’est surprenant ! [...]
Brillant élève comme chacun le sait désormais (on nous bourre le crâne depuis quelques mois), Macron réussit au concours d’entrée à l’ENA en 2002. Durant sa scolarité, il doit effectuer un stage dans l’appareil de l’État. Il le fait au côté du Préfet de l’Oise. Ce dernier le convie à une réunion ayant pour objet l’établissement d’une zone commerciale. Le patron concerné par cette réunion n’est autre que le richissime rocardien Henry Hermand qui a fait fortune dans la création de supermarché. Homme de réseaux et d’influence, compagnon de route du PS, il fait rapidement de Macron son fils spirituel. Cette rencontre va être déterminante pour l’avenir de Macron.
Un détail qui n’est pas anodin. C’est Hermand qui fait adopter par Macron l’expression « progressiste » (que vous avez entendu répéter ad vomitem durant le début de sa campagne) au détriment des notions de « social libéralisme » ou « social réformisme », dont Macron se réclamait dans les premiers temps. Ce changement sémantique est en fait un alignement de planètes destiné à mettre Macron sur la même orbite que les progressistes américains dont John Podesta, relation de Hermand, est le représentant au travers du Center for American Progress (CAP) le think tank « progressiste » qu’il préside. Rappelons que John Podesta a été conseiller spécial de Barak Obama et qu’en 2016, il a été chargé de la campagne d’Hillary Clinton. [...]
En 2004, à la sortie de l’ENA, Macron rejoint l’Inspection des Finances. L’un de ses chefs est Jean-Pierre Jouyet (proche de Sarkozy, de Fillon et de Hollande, rien que ça). Jouyet le prend sous sa protection. Pourquoi? A-t-il déterminé à cet instant que ce sera lui le messie libéral de demain? Il n’y a aucun doute. A l’inspection des finances Jouyet est une sorte de chasseur de tête. Les hommes l’inspirent plus que les idées, dit-on (ça promet). Il mise sur le jeune énarque. Jouyet est aussi engagé dans l’Aspen Institut, l’un des plus influents cercles de réflexion “néo-cons” aux Etats Unis. Il présidera, jusqu’en 2013, la section française créée par Raymond Barre. Il en est aujourd’hui le président d’honneur.
Suivant à la lettre les préconisations de la NED s’agissant de la formation de « leaders politiques professionnels », Aspen France propose un cycle de programmes dit « Leaders Politiques d’Avenir ». Inutile de vous dire qui sont les intervenants et les sujets abordés (voir le site Aspen France) c’est édifiant! Laurent WAUQUIEZ , Jérôme GUEDJ, Olivier FERRAND, Cécile DUFLOT, Najat VALLAUD-BELKACEM, Jean Vincent PLACE sont les membres le plus connus des promotions depuis 2006. On n’y trouve pas Macron. Mais lui il était en prise direct avec le président.
Pour être plus concret, Michael Bloomberg,  ancien maire de New York et 8 ème fortune mondiale a rencontré Macron le jeudi 9 mars 2017 à son QG de campagne pour parler économie. Bloomberg au travers de « Bloomberg Philanthropies » travaille depuis de nombreuse années en partenariat avec l’Institut Aspen. [...]
Cette même année, Jouyet va suggérer le nom de Macron à Jacques Attali pour être rapporteur de la Commission pour la libération de la croissance française dite « commission Attali ». Mise en place par Sarkozy, cette commission est le saint des saints de libéralisme européiste. Socialistes et libéraux s’y retrouvent (la plupart sont aujourd’hui des soutiens de Macron). Quel est l’objectif de Jacques Attali? Défenseur des la constitution et de l’établissement d’un état de droit mondial, condition pour lui de la démocratie et des droits de l’Homme (tu parles!), il pense en postulat que l’économie régulée par une institution de surveillance financière mondiale peut être une solution à la crise. Cette institution financière serait une première étape vers l’instauration d’une gouvernance démocratique mondiale dont l’Union Européenne peut devenir un laboratoire. Tout est dit. Emmanuel Macron a bien compris la leçon puisqu’il propose  dans son programme en 2017 la création d’un ministre de l’Économie européen, d’un parlement économique européen et d’un budget européen. C’est grâce à cette commission que Macron va développer ses réseaux. Il va notamment y rencontrer Serge Weinberg, homme d’affaire proche de Fabius. Weinberg est non seulement banquier, mais il est aussi membre de la “Trilatérale” dont les objectifs ont inspiré Attali. [...]
En 2008, Jacques Attali et Serge Weinberg présente Macron à François Henrot ami intime de Wienberg. Henrot est le bras droit de David de Rothschild à la banque d’affaires Rothschild. Macron est recruté, il est maintenant à bonne école. François Henrot, son patron, est membre du conseil d’administration de la French-American Foundation.
[...] En 2012, sous l’impulsion de Jouyet, il devient secrétaire général adjoint de la présidence de la République auprès de François Hollande, puis ministre de l’Économie.
Hermand, Jouyet, Attali, Weinberg, Henrot, ces cinq personnages, chantres des objectifs de la NED et de la Trilatérale, membres de think tanks inféodés à la stratégie américaine ont fait Macron. Il aura fallu un peu plus de dix ans pour le porter à la candidature de la Présidence de la République. Beau parcours, non? [...]
Assange nous a appris qu’en 2012, la CIA a demandé à la NSA de suivre de près la campagne présidentielle française et ses différents protagonistes. WikiLeaks souligne que Macron est cité dans une e-mail d’Hillary Clinton, alors Secrétaire d’État, datant de 2012 où le personnage est décrit avec beaucoup de précision, mentionnant, notamment, qu’il était “un banquier en fusions et acquisitions” chez Rothschild à Paris, diplômé de l’ENA, ayant travaillé à l’Inspection Générale des finances et (pouvant) aussi devenir haut fonctionnaire au ministère de l’Économie”. « Pouvant aussi devenir haut fonctionnaire au ministère de l’Economie» est ce que la chose a été bien traduite ? Ne serait ce pas plutôt « pouvant aussi devenir ministre de l’Économie » ? Pourquoi cette précision ?
Chose troublante, en 2012, Macron avait été pressenti par Hollande pour en faire son Ministre du Budget dans le premier gouvernement, mais il n’avait pas retenu ce choix parce que Macron n’avait pas de mandat électif (étonnant quand on sait qu’il en fera son Ministre de l’Économie deux ans plus tard)… Comment Hillary Clinton pouvait être au courant de ce choix éventuel? Au moment de la rédaction du mail, il est écrit que Macron est “banquier en fusions acquisitions chez Rothschild à Paris” C’était donc avant les élections présidentielles et législatives. Macron faisait partie du groupe dit de “La Rotonde chargé d’alimenter le programme de Hollande, rassemblant des techniciens et les économistes Elie Cohen, Gilbert Cette et Jean Pisani Ferry ceux là même qui ont pondu le programme économique de Macron en 2017. Hollande ne peut pas avoir parlé de ses choix de postes ministériels en public. Car, il est classique d’attendre les résultats des législatives pour composer le futurgouvernement.Etau moment de l’envoie de l’e-mail, elles ne pouvaient pas avoir eu lieu.
Il fallait donc être sacrément au fait de ce qui se passait à haut niveau pour oser ce détail. Qui informe avec autant de précision Hillary Clinton? La CIA via les interceptions  de la NSA ou quelqu’un d’autre? Mais la question cardinale est de savoir pourquoi ce message porte sur Macron, alors que c’est un quasi inconnu à cette époque? La CIA a-t-elle ciblé Macron ? Car enfin, cet e-mail n’est pas adressé à n’importe qui mais à Hillary Clinton alors Secrétaire d’Etat d’Obama. Pourquoi une personnalité de ce niveau, s’intéresse-t-elle à un soutier du staff de Hollande? 
En 2015, les documents obtenus par WikiLeaks et publiés par Libération et Médiapart révèlent que la NSA a, au moins de 2006 à mai 2012 (pourquoi mai 2012?) espionné Chirac, Sarkozy et Hollande. Ces documents étaient destinés à la CIA. Mais la NSA a affirmé que ces écoutes n’avaient jamais touché les chefs d’État mais leur entourage. Macron a-t-il était placé sur écoute quand il était secrétaire général adjoint de l’Élysée? Et si oui, les États-unis cherchaient ils à conforter leur choix du futur candidat à la Présidence? Y-a-t-il eu collusion entre les États-unis et certains milieux libéraux politico-économiques français quant à la candidature possible de Macron? A la vue de son parcours, la réponse est oui!
Une preuve? L’implosion en cours du PS pour favoriser une alliance droite gauche afin de contrer les « populismes », l’alliance avec Bayrou (après un salto arrière spectaculaire et suspect) et un programme néo libéral, progressiste et européiste soutenu par les milieux politico- financiers. Toute cette stratégie  reposent sur les piliers idéologiques de la NED et de la Trilatérale. On comprend mieux l’inquiétude des russes qui se retrouvent avec un scénario à l’Ukrainienne dans l’un des deux plus importants pays d’Europe. Un président français choisi directement par les américains? De Gaulle va se retourner dans sa tombe. C’est peut-être ce scénario que nous révélera Assange dans les prochaines semaines."

*NSA : le toit de l'ambassade américaine cacherait un centre d'écoutes... sous une bâche

----------------------------
Lundi, le lendemain du vote est le 8 Mai
Le 8 mai 1945 est la date, dans le calendrier grégorien, de deux événements historiques :
- la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe marquée par l'annonce de la capitulation de l'Allemagne. Ce jour est appelé par les anglophones le Vee-Day-Europe ou VDE pour «Jour de la Victoire en Europe», «vee» étant la prononciation de la lettre V en anglais ; le mot Europe est ajouté par les Américains pour le différencier du VDA, le Vee-Day-Asia qui correspond au 2 septembre 1945, jour de la signature de la capitulation du Japon ;


- les manifestations indépendantistes algériennes réprimées lors des massacres de Kherrata, Sétif et Guelma en Algérie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.