jeudi 20 avril 2017

20/04 - MACHINES À VOTER ET SONDAGES.
DES ESCROQUERIES ? 

Macron, le faux gagnant désigné par les sondages, comme Alain Jupé a été leur favori pour la primaire de de droite. Nous avons vu le résultat.

Macron est intelligent selon les critères de la Cabale. Mais le français ne s'y trompe plus. Nous n'avons pas les mêmes valeurs, comme le dit la publicité pour "Fleury Michon" une "gastronomie" industrielle à éviter, pleine de produits chimiques.

Sondages à J-3 : Pas de bouleversement dans ce nouveau sondage "Harris Interactive*" pour "France Télévisions" publié jeudi. À trois jours du scrutin, Emmanuel Macron est donné vainqueur au premier tour devant Marine Le Pen. François Fillon et Jean-Luc Mélenchon sont au coude à coude.
* Les méthodes controversées de Harris Interactive
Le site Mediapart* affirme que les sondés sont "payés", l'institut de sondage dément.
* médiapart ne vaut pas mieux ! Qui croire ? Retrouver notre Intuition.
Le patron de Mediapart très proche du "pouvoir". 
Ils se battent entre eux pour le pouvoir et nous en faisons les frais. Nous n'avons rien à gagner avec ces candidats, mais à perdre toujours plus. Nous les avons tous essayés. Les Le Pen ont été diabolisés comme Poutine, Assad et tant d'autres qui se sont opposés à la Cabale. La fin du jeu a été sifflée !
----------------------------------------------
Le vote électronique sera utilisé dans certaines communes via des machines à voter agréées et installées dans les bureaux de vote.
A l'abri des regards, l'électeur est devant une machine qui affiche les différents bulletins dématérialisés. Il n'a qu'à cliquer sur celui de son choix et à valider.
L'avantage c'est qu'il n'y a plus de dépouillement de bulletins papier ni de risques d'erreurs de comptage, ni de votes nuls, vantent les partisans de cette méthode.
Utilisées en France lors de la présidentielle de 2007 (Sarkozy devait passer) dans quelque 80 villes, ces machines avaient suscité des polémiques sur leur niveau de sécurité et une certaine défiance*. Le ministère de l'Intérieur avait alors décrété un moratoire sur l'implantation de nouvelles machines, toujours en vigueur.
Certaines communes détentrices d'une de ces machines coûteuses (environ 5.000 euros) ont renoncé à s'en servir.
Mais 64 continuent à les utiliser (1,3 million d'électeurs concernés) et pourront le faire pour la présidentielle et les législatives. (3,8% des votants de 2012.) Parmi elles, des villes comme Brest, Issy-les-Moulineaux, Antony ou Rosny-sous-Bois.
"Nous demandons la levée du moratoire afin de permettre aux villes déjà équipées de machines de moderniser leur matériel et à de nouvelles villes d'adopter cet outil", déclare à l'AFP Claude Capillon, maire (LR) de Rosny-sous-Bois et président de l'Association des Villes pour le Vote électronique.
Utilisé aux Etats-Unis, le vote électronique est rejeté par plusieurs pays européens notamment l'Allemagne, l'Irlande, la Norvège, les Pays-Bas. Il est en revanche employé depuis plusieurs années par l'Estonie.
Aux USA, les machines électronique de 2 grandes villes ont été mise en panne, pour éviter la victoire de Clinton, car ces machines étaient truquées pour la faire gagner.

LE VOTE ELECTRONIQUE = ESCROQUERIE!
A regarder et diffuser car, ils peuvent encore nous tromper comme ils ont essayé de le faire aux USA. En Turquie le peuple manifeste. Erdogan a triché pour le Référendum.

MAGOUILLES ÉLECTORALES. MACHINE À VOTER, MACHINE À TRUQUER. 



Mais nous sommes du côté Lumineux de la Force.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.