mardi 4 avril 2017

04/04 - EXCLUSIF : EXPLOSION NUCLÉAIRE EN UKRAINE. 

Par Ian Greenhalgh le 25 mars 2017
Au moins une arme nucléaire a « détonné » au cours des énormes explosions qui ont détruit un dépôt de munitions en Ukraine, en voici l’histoire.

(Note de l’éditeur : il y a toujours, pour des gens du genre de Fetzer*, le désir de trouver quelque chose de dramatique mais de fictif qui va leur rapporter des lecteurs et alimenter des conspirations. En tant que publication non-commerciale, VT aimerait bien distraire mais a choisi de résister à la tentation. Par conséquent, lorsque l’occasion s’est présentée, nous avons gardé le silence sur ce que nous avons vu se produire en Ukraine jusqu’à ce que Jeff Smith, le professionnel en la matière, se réunisse avec d’autres physiciens nucléaires pour nous présenter une théorie.
*James Fetzer, théoricien de la conspiration (Ndt).

Rappelez-vous que ceci est une théorie fondée sur une véritable expertise bien réelle en fission/fusion et détection d’armes nucléaires, et, de plus une longue expérience de travail dans le domaine de la non-prolifération nucléaire avec la Russie/Ukraine/Iran et d’autres au cours de cette période.

Nous affirmons qu’une arme nucléaire a explosé en Ukraine et que plus d’une pourrait avoir « fait long feu ». Notre expertise indique que c’est possible et les observations des experts nous disent qu’au moins un engin s’est déclenché.

Nos connaissances, fondées sur des contacts aux plus hauts niveaux de sécurité de la CIA et de l’AIEA, nous permettent d’avancer les raisons énumérées ci-dessous. Cela n’est pas prouvé mais si nous devions nous taire sur « ce que nous avançons », cela serait pire que de ne pas dire que nous étions au courant. 

Dans les deux cas, nous n’avons rien à y gagner. Profitez de l’histoire … Gordon)
--------------------------------

Comme l’a annoncé plus tôt dans la semaine Jim Dean, il y a eu une spectaculaire série d’explosions dans un dépôt de munitions de la ville ukrainienne de Balakleya, sur le territoire contrôlé par le gouvernement de Kiev.

La cause de la catastrophe a été attribuée à un sabotage et la responsabilité en a été imputée à la Russie, cependant jusqu’ici, aucune preuve de sabotage ou d’intervention Russe n’a été révélée.

Notre expert au regard d’aigle en matière d’armes nucléaires, Jeff Smith, a étudié les vidéos des explosions et remarqué ce dont nous sommes sûrs qu’il s’agit d’une explosion nucléaire.

Alors que nous sommes certains qu’il s’agissait d’un détonation nucléaire en raison de la classique « boule de feu blanche » et de l’effet de souffle suivis par un nuage en forme de champignon, nous ne savons pas s’il s’agissait d’une détonation délibérée ou si des armes nucléaires stockées-là ont été déclenchées par l’explosion d’autres munitions.

Dans la photo ci-dessus, vous pouvez distinguer la pluie de plasma qui tombe du nuage ascendant en forme de champignon, ce qui est une preuve évidente qu’il s‘agissait d’une explosion nucléaire. 

L’Ukraine est supposée avoir renoncé à toutes ses armes nucléaires dans les années 1990, cependant nous avons de bonnes raisons de penser que l’Ukraine possède illégalement des missiles nucléaires tactiques de courte portée de type SS-21.

Ci-dessous, voici deux exemples de débris de missile SS-21 qui ont atterri près du dépôt de munitions après « avoir fait long feu ».


Gordon et Jeff ont annoncé en janvier que Tom Countryman avait été limogé du Département d’Etat américain :
Nous croyons que Countryman dissimulait la possession illégale par l’Ukraine d’armes nucléaires tactiques. Peut-être que la Russie a saboté ce dépôt de munitions afin de détruire les armes nucléaires de l’Ukraine, si c’est le cas, il semble que Trump ait donné le feu vert à Poutine pour le faire.

Il y a une histoire qui se cache derrière cet incident. On dit que l’Iran est allé en Ukraine après le 11 septembre 2001 pour s’acheter une capacité nucléaire. L’Iran avait besoin d’une « assurance temporaire » alors que son propre programme d’armes nucléaires était à des années d’un essai réussi, un programme dont la CIA avait catégoriquement déclaré qu’il avait été démantelé fin 2003.

L’Iran a recherché, selon cette histoire, la possibilité de réduire en fumée un groupe de combat aéronaval complet (un porte-avions et son escorte) en utilisant une arme thermonucléaire de 550 kilotonnes Russe/Ukrainienne. On nous avait fourni des preuves de la vente et du transfert il y a plusieurs années, mais des preuves peuvent être falsifiées. On nous avait également fourni des preuves que l’Iran avait les engins, mais avait cherché, vers 2007, à se débarrasser du fardeau de posséder des armes nucléaires.

L’argument du dossier trafiqué de Bush / Blair, qui a mené à l’offensive contre Saddam Hussein et au meurtre du Dr. John Kelly, était l’affirmation que l’Irak avait acheté/volé 3 engins nucléaires Sud-Africains qui avaient disparu des stocks britanniques à Oman en 1990.

Si vous ne connaissez pas cette histoire, regardez ce que vous pouvez trouver à ce sujet par vous-même. Si vous ne trouvez rien, nous la ressortirons pour vous la raconter à nouveau. 

Envois et Traduction de Patrick T

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.