lundi 3 avril 2017

++03/04 - UNE HISTOIRE QUE PEU DE FRANÇAIS CONNAISSENT. 
"QUE DIEU SAUVE LA FRANCE ! "
Que s'est-il passe en Algérie ? 




Une histoire touchante que j'ai apprise à la 1ère "FÊTE DU PAYS RÉEL" à Rungis (Île de France), le 11 mars où j'ai rencontré de très belles personnes. Mon pays d'il y a 50 ans. Une poche de résistants.
Parmi eux se trouvait Jean-Marie Le Pen que j'ai eu le plaisir d'enfin mieux connaître, et cela a été une très agréable surprise.

C’était un 11 mars 2017 : l’ASSASSINAT du colonel Bastien-Thiry
Hommage au Lieutenant-Colonel Jean Bastien-Thiry. 
D'où le choix de cette date pour ce rassemblement de ceux qui n'oublient pas ceux qui ont défendu la France et qui ont payé de leur vie.
Ici, cette histoire nous fait comprendre pourquoi le Général Tauzin dit qu'il n'est pas en accord total avec le Général De Gaulle. Mais, De Gaule était-il libre sur la fin de son mandant ?
Le 11 mars 1963 était fusillé au Fort d’Ivry le lieutenant-colonel Jean-Marie Bastien-Thiry, 36 ans et père de trois enfants. Polytechnicien, il avait inventé deux missiles anti-chars. Il avait organisé l’attentat manqué du Petit-Clamart, pour en finir avec De Gaulle qui avait trahi le peuple, livré l’Algérie française aux mains des égorgeurs et liquidé le camp nationaliste en France. Fervent catholique, il justifiait cette action par la légitimité du tyrannicide (théorisée par Saint Thomas d’Aquin). Un très bon petit livre constitue une bonne synthèse sur ce sujet : "Jean Bastien-Thiry, De Gaulle et le tyrannicide", par l’abbé Olivier Rioult. 
Bastien-Thiry marcha vers le peloton chapelet à la main, laissant derrière lui une forte impression, et l’image d’un héros français et chrétien qui avait porté jusqu’au bout l’idéal du sacrifice.
* L'attentat du Petit Clamart



----------------
Nos gouvernements, médias, éducation nationale.. ont tout fait pour que nous ne comprenions pas ce qui s'est passé en Algérie, vu que ces carnages, ces tromperies continuent. Les criminels sont toujours à la tête de la France. A nous de les déloger, nous en avons l'occasion dans un mois.
5 JUILLET 1962 MASSACRES D'ORAN ( POUR QUE NUL N’OUBLIE )
https://www.youtube.com/watch?v=ei3ATpZZvyc
---------------------
Que Dieu sauve la France !
Le 11 mars, Mgr Molinas, vicaire général du diocèse de Fréjus-Toulon, a célébré une messe en la cathédrale de Toulon** pour le Colonel J. Bastien Thiry, assassiné le 11 mars 1963. Il y a prononcé une homélie, dont voici quelque larges extraits :

«Il y a cinquante ans, un homme tombait sous les balles du peloton d’exécution. Nous savons, nous qui sommes réunis dans cette cathédrale, qui était cet homme et les raisons pour lesquelles il achevait prématurément sa vie dans les fossés du fort d’Ivry. Depuis cinquante ans des générations d’hommes et de femmes se sont succédées. Peu nombreux ont connaissance de ce drame qui a cependant marqué l’histoire de notre pays. Cette mort est intimement liée à l’agonie et à la mort d’une province française, l’Algérie, mais plus encore au refus d’accepter de voir la France renoncer à sa mission de nation civilisatrice dans le monde et particulièrement sur toutes ces terres lointaines où son génie avait permis un bond de mille ans en avant. Nombreux historiens, géopoliticiens, philosophes expliqueront que ce dégagement était inévitable et que le vent de l’histoire nous y obligeait fut­ce au prix d’un abandon dramatique des populations qui avaient cru, elles, en la France. Mais des hommes se sont élevés contre ce qu’il faut bien appeler une forfaiture, une trahison, et donnèrent leur vie pour ne pas faillir à la parole donnée. Et, parmi eux, il y eut Jean BastienThiry. Jeune lieutenantcolonel, marié et père de trois petites filles, il n’hésita pas à sacrifier un avenir humain et professionnel prometteur, pour que la France ne se perde en succombant à «l’acharnement d’un très vieil homme ».
[…] Oui, Jean Bastien-­Thiry était un fervent chrétien, et cela depuis sa plus tendre enfance. L’amour du Christ l’avait tout naturellement ouvert à l’amour de sa patrie, la France. Ainsi, pétri par les pages de gloire de l’histoire de son pays et par le baptême qui marqua la France, il ne pouvait ignorer le drame qui se déroulait sous ses yeux, et dont il prévoyait clairement les conséquences désastreuses que non seulement la France mais aussi l’Europe auraient à endurer. N’oublions pas le contexte géopolitique existant alors : d’une part, l’idéologie marxiste diffusant ses mensonges et pénétrant toutes les couches de la société ; des centaines de pays dans le monde asservis à cette dictature habilement présentée comme l’avènement de la liberté et de la démocratie pour les plus pauvres ; la menace militaire des pays du pacte de Varsovie prêts à envahir le monde libre ; à l’intérieur la subversion, aux frontières les chars et les missiles. Et d’autre part, en Algérie et dans nombre de pays musulmans le réveil d’un Islam fait d’intolérance, de violences extrêmes et dont la volonté d’expansion dans le monde est clairement démontrée aujourd’hui. 

En 1963, l’indépendance de l’Algérie est déjà survenue. Le nouvel état algérien n’a tenu aucun compte des accords d’Evian qui devaient permettre aux différentes communautés de continuer de vivre sur cette terre. Jour après jour, les nouveaux maîtres du pays, hier encore terroristes sanguinaires mais qui, bien qu’au pouvoir, n’ont pas renoncé à leurs méthodes, bafouent ces accords. Des milliers d’européens sont enlevés, des centaines de milliers de harkis sont massacrés dans des conditions horribles, l’armée française encore présente en Algérie, restant, sur ordre, l’arme aux pieds. Les églises sont profanées, les cimetières dévastés…Tout cela après la fusillade de la rue d’Islyà Alger, le 26 mars 1962, où l’armée française tira sur des hommes et des femmes qui revendiquaient seulement le droit de rester français sur une terre française, 
et le massacre horrible du 5 juillet à Oran.

La pureté de cœur et d’esprit de Jean Bastien-Thiry ne pouvait accepter que la France continua de sombrer dans l’ignominie, après que, comme le déclara le Président du Sénat Gaston Monnerville«la Constitution eut été violée et le peuple abusé ». Nous ne tenterons pas ce soir de découvrir le cheminement qui amena Jean­Bastien Thiry jusqu’à l’attentat du Petit Clamart contre le président de la république, mais nous retiendrons comme certain que ce qui le conduisit jusqu’à cet acte, ce ne fut pas la haine de celui qui gouvernait alors la France, mais «la compassion pour les victimes » de cet homme, la volonté de «sauvegarder des vies humaines innocentes », et l’amour de la France dont il ne voulait pas que l’histoire fût irrémédiablement souillée.

La mort courageuse de Jean Bastien-Thiry et de tant d’autres de ses compagnons qui ne se sont pas résignés à accepter le fatalisme d’une nation anesthésiée, nous amènent, 50 ans après, à nous poser cette question : leur sacrifice a-t-il été vain ? On pourrait le craindre en constatant combien notre pays et l’occident chrétien en général semblent s’être détourné de leur destinée. […]
Et pourtant, la foi et l’espérance ne doivent pas déserter notre vie. Il n’est pas possible que les sacrifices de tels hommes ne finissent par porter du fruit.
C'est maintenant !
Autant de souffrances, (je pense à l’indicible souffrance que connurent les proches de celui dont nous faisons mémoire, son épouse, ses trois filles alors encore enfants, de tous ceux dont un des leurs tomba sous les balles du pouvoir) autant d’abnégation engendreront un jour de nouvelles générations qui se lèveront, et se reconnaîtront en ce frère aîné qu’est Jean Bastien-­Thiry. Animées par la foi, ils édifieront ce Royaume de Lumière, de Paix, de Fraternité et de Vérité que le Christ est venu instaurer sur notre terre. Et pour nous les Pieds-­Noirs, c’est un devoir de nous souvenir de la compassion de Jean Bastien-­Thiry pour notre calvaire. […]
Avant de rendre sa belle vie à Dieu, Jean Bastien-­Thiry, heureux d’apprendre que ses camarades avaient été graciés, servit à sa dernière messe célébrée par l’aumônier. S’adressant au prêtre, il lui dit : «Mon Père, offrons cette messe pour qu’un jour redevienne possible l’unité des Français. » «Oui, mon Père, il faut qu’un jour les Français puissent être unis ! » Devant le peloton d’exécution «l’Homme a souri, et son visage a reflété un immense apaisement, une sérénité définitive. » Que Dieu sauve la France ! Amen »

Ouverture des débats DE LA FÊTE DE LA 1ÈRE FÊTE DU PAYS RÉEL
Hommage au Lieutenant-Colonel Jean Bastien-Thiry à la fête du Pays Réel 2017. C'était un 11 mars. https://www.youtube.com/watch?v=GWIPNzGS7X4&index=10&list=PLHzK3OLauZkUBngt8O63POUu9YyQSuQBQ

Chant en Hommage : "Il pleut sur le fort d'Ivry"
* Un harki désigne, au sens strict, un individu servant en Algérie coloniale dans une formation paramilitaire. En France, harki est souvent utilisé comme synonyme de «Français musulmans rapatriés » (FMR) à partir de 1962
-------------------------
Le colonel Bastien-Thiry (1963) Guerre d'Algérie
DÉCLARATION DU COLONEL JEAN BASTIEN-THIRY DEVANT LA COUR MILITAIRE DE JUSTICE. 02.02.1963 :
Version intégrale en texte: http://www.bastien-thiry.fr/le-proces...
*Cercle Jean Bastien-Thiry
---------------------------------
Jean-Marie Le Pen a été accusé d'avoir torturé en Algérie. J'ai vérifié. C'est faux ! Au poste qu'il occupait, il ne pouvait torturer. Tout comme il nous a été inventé tant de mensonges au sujet de Bashar El Assad et autres dirigeant qui gênent la Cabale, les témoignages contre Jean-Marie Le Pen sont truqués. Il suffit d'une personne bien rémunérée ou menacée qui témoigne en donnant son nom et les autres qui témoignent en parlant d'autres personnes.....Voyez les mensonges sur les casques blancs en Syrie, qui sont soi disant des anges, alors que ce sont des assassins.
Peut-être qu'après ce qui a précédé dans cet article, il vous sera plus facile de comprendre que cette vidéo est un mensonge et que les journalistes s'acharnent contre Le Pen comme ils l'ont fait contre Poutine, Assad, tous ceux qui défendent le peuple, parce que les médias appartiennent à des personnes qui sont complices avec nos geôliers.
Jean-Marie Le Pen - la torture en Algérie
https://www.youtube.com/watch?v=hWNIfCkInW8

Jean-Marie Le Pen "L'Indochine et l'Algérie" 24 avril 1974
Les jeunes qui croient défendre la France sont des victimes de la Cabale. JM Le Pen nous en parle
Jean Marie Le Pen, dont c'est la première apparition en tant que candidat de l'extrême droite à une présidentielle se présente et relate son engagement en Indochine et en Algérie par dégoût pour les politiciens de la IVème république politique

JEAN MARIE LE PEN AVAIT RAISON ! 1984
Un visionnaire ! De plus en plus nous devons peser toutes nos paroles et ne sommes plus libre dans notre pays.

En France, cela fait bien de s'apitoyer sur les immigrés logés et nourris, alors que l'on se moque des français qui meurent dans la rue. C'est devenu une mode, lancée, là encore, par les mêmes médias ! Le Pen se fait des ennemis en le dénonçant. Mais, le temps est venu su ras-le-bol et les gens ouvrent enfin les yeux. (Mes commentaires sont pas mal pour les très nombreux expatriés de longue date qui me lisent.)
Jean-Marie Le Pen envoie un missile balistique intercontinental à des connasses de lectrices de ELLE

Hollande, le candidat remplaçant en 2012, suite à l'arrestation de DSK qui allait dénoncer une sale histoire. La disparition d'un gros magot
Jean-Marie Le Pen - Sa plus belle interview
Je suis un homme libre qui n'a peur de personne. Je dirai la vérité jusqu'à ce que Dieu me rappelle. Les journalistes ne comprennent pas qu'un homme puisse être aussi libre de parole sans intention...

---------------------------------
La Guerre d'Algérie - Film historique et documentaire "LA VALISE OU LE CERCUEIL"
De Gaule abandonne les français et ose l'a dit clairement !
Peut être s'agit-il du premier vrai reportage sur la guerre d'Algérie , enfin je comprends pourquoi mais grands parents m'ont dit que De Gaulle les a trahis. Cette guerre était sale , et ce reportage montre de manière relativement objective ce conflit ou les vrais salaud furent le FLN et les Gaulliste. Ce reportage devrait être montré dans les écoles, car aujourd'hui les seules à en parler son les "arabes" ainsi tout ma génération grandie dans le fausse idée que les Français et principalement les pieds noirs étaient des monstres "exploitant" l'Algérie.
---------------------------------
** 11 mars 2017 - HYERES. HOMMAGE A JEAN-MARIE BASTIEN-THIRY

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.