dimanche 12 mars 2017

++12/03 - SEXUALITÉ FORCÉE - L'HEURE EST GRAVE 
POUR LES PARENTS ET LEURS ENFANTS ! 

Enseigner la sexualité n'est pas le rôle de l'école.
Nous n'avons pas à nous laisser dire que "c'est pour leur bien".

Nous devons réagir ! Retirer nos enfants de ces écoles de perversion. Après le Mariage pour Tous, la Jouissance pour Tous.
La ministre de l'éducation nationale, c'est le diable !

Marion Sigaut, cette Vrai historienne qui ne se contente pas de véhiculer l'histoire inventée par nos oppresseurs, nous a fait l'état des lieux, pas du tout brillant, lors de la 1ère "Fête du Pays Réel" le samedi 11 mars à Rungis. Une Vraie Fête de Famille !
Ici dans une courte vidéo elle nous parle du "projet international de la "libération des droits sexuels."
Nos gouvernants nous amusent avec les élections, leurs disputes, le foot, la loi du travail... pendant qu'ils préparent cette bombe dans notre dos.
Ils nous ont retiré très tôt nos enfants avec le piège de la libération de la Femme tendu par Rockefeller, nous ont obligés à faire vacciner nos enfants, incités à l'avortement, rabattu les oreilles de nos jeunes avec "le droit à l'homosexualité", si bien que beaucoup se cherchent et sont très perturbés, ils n'ont plus de repère. Mais, ça n'est que le début. Le piège se referme.
La France chrétienne étant un vieux souvenir, ils n'ont plus la protection des parents ni de la religion.
A cette fête, j'ai vu enfin des familles unies, des enfants sereins comme c'était le cas il y a 50 ans. Ils sont catholiques et ne fréquentent pas les écoles de la manipulation et de la perversion.

Alfred Kinsey dévoilé par Marion Sigaut

Savez-vous ce qu'ils préparent encore? Écoutez cet appel de Marion Sigaut.
Toutes les grandes organisation crées pas pour nous, mais contre nous, font partie du complot.
Entretien de Nigel Farage (qui a eu un grave accident avec son avion privé dont il est sorti par miracle) avec Claire Séverac (qu'ils ont assassinée récemment) et Marion Sigaut

Déclaration des droits sexuels de l’IPPF
ou
-----------------------------------
Marion Sigaut samedi à Rungis : L’ONU donne des droits sexuels aux enfants pour détruire la famille.

Le monde est composé de dominants et de dominés ! C’est la nature des choses ! Au diable la niaiserie partageuse et l’odieuse culpabilité chrétienne ! Qu’importe le sort des dominés, des faibles, dès lors que l’on se trouve du côté du manche… Mais comment faire pour restaurer ce régime simple, naturel, féodal, régi par la loi du plus fort, dans ces sociétés occidentales dont les peuples prétendent contrôler ceux qui les dirigent ?
Comme les dominés sont infiniment plus nombreux (99%) et que leur révolte peut être mortelle pour leurs prédateurs, il faut prendre des précautions…
Voici la recette des « Hautes Autorités » :
Tout d’abord rendre les dominés idiots, incapables d’élaborer une pensée critique. La propagande et la destruction de l’enseignement public y pourvoient. « Si vous voulez un peuple d’esclaves ne lui donnez pas une éducation de maîtres ».
Ajoutez y cette bonne vieille recette impériale "diviser pour régner" : organiser la division des dominés par les conflits ethno-religieux, réputés explosifs (promotion de la « diversité », « discrimination positive », répartition arbitraire en Europe de centaines de milliers de « migrants » musulmans), exacerbation des frustrations, rivalités et hostilités sexuelles (victimisation des « minorités sexuelles », dénégation et désagrégation institutionnelle de la réalité et des normes sexuelles).
Mais mettez quand même sur cette cocotte minute une soupape pour éviter qu’elle vous explose au nez ! pour ce faire, donnez un os à ronger au troupeau des dominés. Un os qui ne coûte pas cher et qui détournera leurs frustrations économiques et sociales vers un dérivatif supposé les combler : la jouissance sexuelle ! Et pour mieux y arriver (pas si simple…) les « gouvernances », dans leur immense générosité, vous offrent la prestation sur un plateau légal : le DROIT À LA JOUISSANCE !
Le droit à la jouissance pour TOUS ! Comme il y avait déjà beaucoup de droits sexuels, il s’agit maintenant de ne discriminer personne. Comprenez : LE DROIT DE JOUIR DES ENFANTS  ! Oui, à partir de 10 ans ! Mais que diable pourquoi pas avant … Je m’interroge… L’ayatollah Khomeni – une avant garde de la post-modernité ! –  disait que l’on peut même jouir d’une épouse de un an ! Patience, ça viendra…
Où nous constaterons des affinités fondamentales (si l’on peut dire) entre les gouvernances mondialistes et la féodalité islamique et pédophile…
Remarquons au passage la politique du deux poids deux mesures pratiquée par Najat Vallaud Belkacem : elle qui respecte les normes sexuelles de sa culture d’origine au point de porter le voile lors de ses voyages officiels dans son Maroc natal, elle se démène pour démolir les normes et l’identité sexuelle dans la société française : incitation des écoles maternelles à influer sur les jeux des tout-petits (que les garçons soient encouragés à jouer à la poupée la réjouit tout particulièrement) ; promotion du « mariage pour tous » et du « genre » au collège ; elle est aussi signataire de cette « Déclaration internationale des droits sexuels », programme officiel et d’une perversité ahurissante, présenté dans des vidéos de Marion Sigaut.
--------------------------
On a fait oublier aux jeunes ce qu'était l'Amour, le pur, le Vrai, regardez un film romantique et on va vous dire que vous regardez un film débile, cucu.....
Le sexe est partout : dans les dessins animés de Walt Disney, dans les films, Internet, dans la pub, les jeunes s'échangent des vidéos croustillantes sur leurs téléphones...
Qui croyez-vous finance cette présidentiable qui se dénude pour soit disant dénoncer, comme c'est le cas des Femens ?
«Opération transparence» en politique : la candidate du Parti du plaisir joint le geste à la parole

Financement des femens : Alors que le mouvement des Femen a germé en Ukraine, on se souviendra, en vrac, de leurs apparitions au défilé annuel pour Jeanne d’Arc, lors de la Manif pour tous, dans l’église Notre-Dame… Avec le blasphème et l’insulte comme étendard constant et assumé. À l’instar des revendications LGBT, il semblerait que l’agressivité et l’hystérie soient très en vogue parmi les progressistes défenseurs de l’« égalité » et de la « liberté ».
Les soutiens occidentaux adressés aux Femen sont innombrables. Par exemple, le député PS et ex-président de SOS Racisme Malek Boutih a posé à moitié à poil en juillet dernier en leur honneur. Les Femen ont aussi toujours eu le droit aux mots d’amour de Caroline Fourest et aux tendresses de Charlie Hebdo, qui a sorti un numéro spécial Femen, quasiment le même jour que l’édition de l’ouvrage Femen, chez Calmann-Lévy, un recueuil de témoignages élaboré par la journaliste de RFI Galia Ackerman. Ça ne s’invente pas…
Mais les pouvoirs publics savent aussi faire preuve de bienveillance. Si les autorités avaient été clairement prévenues de l’intention des Femen de perturber le défilé de Jeanne d’Arc le 12 mai dernier, elles n’ont rien fait à ce sujet, sinon déployer un important dispositif pour leur protection.
Tout le monde aura aussi noté la quasi-impunité dont ont bénéficié leurs actions en Europe. Quand bien même elles auraient un petit pépin judiciaire de part leur lutte contre « toutes » les religions, elles peuvent, comme Inna Shevchenko, compter sur la défense de Patrick Klugman, par ailleurs avocat de BHL et ancien président de l’UEJF. Ce dernier affirme ne pas voir le rapport. Puisqu’il vous le dit !
Au niveau financier, En l’absence de démenti, on conviendra que « le camp d’entrainement » (sic) de Femen en France est donc bel et bien subventionné par la mairie de Paris. Parmi les richissimes donateurs officiels des Femen, on notera la présence du patron de presse ukrainien Jeg Sunden, d’origine américaine (et pas seulement…), dont les médias ont assisté, aux cotés de divers ONG, lobby ou médias occidentaux, la révolution orange.
Des financements opaques
Mais il est certain que le financement des Femen ne s’arrête pas aux produits dérivés, ni même aux sponsorings rendus publics comme celui de Jeg Sunden. On se souvient qu’une infiltrée russe rapportait en septembre dernier que les Femen ukrainiennes touchaient 1 000 dollars par mois et se faisaient payer tous leurs frais de déplacement et logement. Amina, l’effigie Femen de Tunisie qui a pris ses distance avec ses copines de combat en août dernier, dénonce un « financement opaque » et s’interroge innocemment : « Et si c’était Israël qui finançait ? »
On se rappelle que pour pouvoir approcher Berlusconi et faire leur cinéma habituel, les Femen possédaient des cartes de presse estampillées Associated Press. Étaient-ce des faux ? À notre connaissance, l’Associated Press ne s’est pas prononcée sur le sujet. On sait par contre qu’elle soutient différents organismes hautement subventionnés par l’Open Society Fundation de George Soros (ProPublica, Center for Public Integrity…) et que ce dernier serait d’ailleurs directement rentré au capital de l’Associated Press.
À croire que depuis la révolution orange ukrainienne, ces organisations cosmopolites ont continué en Ukraine sous d’autres formes leur sponsoring libéral-libertaire.
--------------------------
Ancien article avec liens :
SEXUALISATION FORCÉE DÈS LE PRIMAIRE



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.