mercredi 5 août 2015

05/08 - MIGRANTS DE CALAIS. 
UNE FILLETTE DE 3 ANS VEUT REJOINDRE 
SON PAPA EN ANGLETERRE.

Le destin d'une petite fille de 3 ans symbolise la problématique des migrants tentant coûte que coûte de rejoindre la Grande-Bretagne. Elle rêve de rejoindre son père à Londres.
Le tunnel sous la Manche, issue souterraine et incertaine pour des milliers de migrants désireux de rejoindre l'Angleterre. À toutes les heures du jour et de la nuit, ils sont des centaines à tenter d'enjamber, au péril de leur vie et en dépit des faibles chances de réussite, les nombreux obstacles qui les séparent de leur prétendu eldorado.

Les images ont fait le tour du monde et l'une d'elles, publiée fin juillet, a suscité une certaine émotion. Il s'agit d'Isra, une petite fille de 3 ans, tentant vaille que vaille de franchir les dangereux barbelés avec l'aide d'un adulte, sous l'œil des caméras et de la police. Europe 1 l'a retrouvée et retrace le parcours insensé d'une enfant de cette âge, arrivée à Calais début juillet avec sa maman et sa petite sœur de dix mois.

Vidéo : Ces personnes sont courageuses et solidaires.
Vous pleurez ? Moi aussi !

Ils sont chassés pire que du bétail, qui d’ailleurs en mérite pas non plus ce traitement. Je n'aimerais pas être CRS ! Je démissionnerais pour vivre au milieu de ces personnes pour les aider.

Originaire d'Erythrée, elle a traversé le Soudan, la Méditerranée, les Alpes pour atterrir dans un abri de fortune caché dans la jungle de Calais. "L'important aujourd'hui, c'est qu'Isra rejoigne son père à Londres. Il est parti alors qu'elle n'avait qu'un an. Il faut vraiment qu'elle aille en Angleterre", relate sa maman au micro de la station française. Cette dernière s'inquiète d'ailleurs des conséquences de cette notoriété nouvelle et de la possible vengeance du pouvoir érythréen.

"Toute ma famille habite encore en Erythrée: si les autorités reconnaissent ma fille, ils vont leur réclamer beaucoup d'argent", s'inquiète-t-elle. La petite, elle, garde l'innocence des enfants de son âge et l'intime conviction de pouvoir rejoindre son père, là-bas. Au bout du tunnel.

Très bonnes explication de la raison de la fuite des certains migrants persécutés. Ils ne veinent pas nous prendre notre travail, mais pour sauver leur vie. Et notre gouvernement les traite comme des coupables, alors qu’ils sont responsables de cet état de fait !!!!
Migrants à Paris: "La chasse aux allocations n'a rien à voir"


LA MIGRATION ÉTAIT UNE OPÉRATION PLANIFIÉE POUR DÉSTABILISER L'EUROPE.

PARIS, CAPITALE
DE LA CHASSE AUX MIGRANTS !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.