mercredi 5 août 2015

05/08 - LA TURQUIE EN DANGER,
PLONGÉE DANS UNE LOGIQUE DE GUERRE INTÉRIEURE

En prétextant combattre Daech, le président turc Erdoğan s'est lancé dans une guerre intérieure contre la mouvance kurde et la gauche plurielle du Parti démocratique des peuples (HDP). En l'absence d'accord sur le gouvernement, de nouvelles élections pourraient avoir lieu.
Istanbul, correspondance. - Quand à l’aube du 24 juillet, l’armée de l’air turque bombarde des positions de Daech en Syrie, ces frappes sont perçues comme un revirement du gouvernement d’Ankara, accusé jusque-là de complaisance avec les djihadistes. Preuve en est l’acceptation par le président Recep Tayyip Erdoğan que des bases aériennes soient utilisées par l’aviation américaine.
Mais très rapidement, les décisions du pouvoir turc perdent en lisibilité. Le soir même, ce sont les bases arrière de la guérilla du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), dans le nord de l’Irak, qui sont pilonnées. Les F16 ciblent à la fois les djihadistes et leur pire ennemi, les Kurdes du PKK qui soutiennent les milices kurdes de Syrie ...

Voir un article plus précis de Thierry Meyssan



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.