samedi 18 juillet 2015

+++18/07 - MESSAGE IMPORTANT DES ANONYMOUS
ET DU COURAGEUX ET INTÈGRE 
DÉPUTE BELGE LAURENT LOUIS.


Un homme joue du piano
pour les C.R.S. Kiev, Ukraine en 2013.
A vos appareils photos, 
il va y avoir des événements splendides à photographier !

Audio du message des anonymus et de Laurent Louis :

Message des anonymous

Site anonymous :



Vidéo de l’annonce du mouvement du 14 juillet 2015 pour mémoire :
Vive le mouvement de la libération !



Il faut en finir avec les faux attentats.
Pour cela, tous les frères doivent s’unir et dénoncer : le peuple, mais surtout la police, l’armée, les intègres de la justice, du journalisme, des politiques…
Nous sommes tous frères et menons le même combat contre la «dictature» cachée en France, contre la Führer qui ne nous a pas quittée après la 2ème guerre mondiale. Les nazionistes sont au pouvoir.
Seule la sortie de la peur qui les nourrit et notre Amour inconditionnel peuvent venir à bout de ces épreuves des 99% contre le petit 1% qui s’affaiblit de jour en jour.

Rapprochons-nous de nos frères : 


Venez chanter avec nous:
Si tous les gars du monde
Paroles :

RDV non stop dans les rues du monde.
Je pars de ce pas à Paris rejoindre de belles âmes au contact de nos frères. Sans hiérarchie. Tous au même niveau.

21 juillet, fête nationale belge, il est question de l'annuler pour éviter les troubles. 
Le peuple n'a besoin de personne pour faire la fête !!!
Et surtout pas de troubles fête.

Laurent Louis

"Debout les belges" !

-------------------------------------------
Nos présidents reçoivent des assassins à nos frais:
Nous ne laisserons plus faire ces magouilles de la Cabale. Nous sommes aux commandes. Nos frères le Che et tous les autres nous regardent avec fierté.

Crise malienne : le médiateur Blaise Compaoré reçu à l'Elysée
Ce même Blaise Compaoré qui a assassiné son «frère» Thomas Sankara, libérateur de l’Afrique. Même histoire pour kadhafi !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.