jeudi 9 juillet 2015

10/07 - LES BRICS RÉUNIS 
LES 9 ET 10 JUILLET EN RUSSIE
POUR LANCER LEUR BANQUE DE DÉVELOPPEMENT
ET DÉVELOPPER PLUS DE COOPÉRATION ENTRE EUX !


Réunis en Russie pour leur septième sommet du 9 et 10 juillet 2015, les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), pays émergents, doivent lancer leur banque de développement entrant directement en concurrence avec des institutions financières occidentales en faillite.
Une série de projets de coopération dans plusieurs domaines ont également été évoqué.

Face à un monde occidental en crise qui peine tout à la fois à montrer des signes de stabilité économique et financière et d’efficacité politique, les Brics entendent répondre à la demande croissante d’institutions aux objectifs profondément renouvelés.

"La réforme du système de gestion du FMI et l'augmentation du rôle des pays émergents" restent d’actualité, a expliqué Iouri Ouchakov, conseiller diplomatique de Vladimir Poutine.
La guerre en Syrie, la lutte contre "l’Etat islamique", le nucléaire iranien, le Proche-Orient, la Grèce et l’Ukraine devraient également être au menu des discussions d’un forum que la Russie veut volontairement politiser depuis son expulsion du G8.
Pendant que les Bilderberg planchent de leur côté contre nous.

Réunis depuis aujourd’hui à Oufa, la capitale du Bachkortostan russe, pour leur septième sommet, les pays émergents que sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du sud, doivent entériner le lancement de leur Banque de Développement, officiellement créée il y a un an à Fortaleza (Brésil).
Cette nouvelle institution, dont l’activité doit démarrer à la fin de l’année, sera basée à Shanghai et se donne pour objectif de financer les grands travaux d’infrastructure grâce à un capital de départ de 50 milliards de dollars. 

L'Inde préside les Brics pendant 5 ans
La présidence incombe à l'Inde pour cinq ans, la vice-présidence à l'Afrique du Sud prend quant à elle la vice-présidence.
L’essentiel des opérations devraient se faire en dollar mais, d’ores et déjà, Moscou et Pékin prévoit de recourir à d’autres monnaies selon les projets.
"Nous estimons que grâce à l'émergence de la nouvelle banque de développement et du pool de réserves monétaires, les pays membres du groupe BRICS auront des mécanismes communs susceptibles de contribuer à la stabilisation des marchés nationaux en cas de nouvelles crises économiques mondiales. Ils auront également la possibilité d'accorder des prêts pour de nouveaux projets d'investissement et afin d'élargir les liens économiques et commerciaux", estime Iouri Ouchakov. Les pays émergents évoquent également la création à terme de leur propre agence de notation.

A Kazan, enfin, les différents ministres de la jeunesse ont signé un mémorandum d'entente qui envisage "la création d'une station spatiale commune afin d'explorer l'espace et des programmes habités pourraient devenir les symboles du nouvel ordre multipolaire fondé sur les valeurs des BRICS".
La coopération scientifique doit enfin être poussée plus avant un réseau de centres de recherche, des parcs industriels communs et des expositions scientifiques devraient voir le jour.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.