dimanche 23 juillet 2017

23/07 - POUTINE. LES FRANÇAIS EMPÊCHÉS DE SE REPRODUIRE 
ET DE GARDER LEURS VALEURS CHRÉTIENNES. 


Le gouvernement français fait détruire des églises et ouvre sans cesse de nouvelles mosquées financées par les impôts des français. Beaucoup de musulmans ne se rendent pas compte qu'ils aident à l'invasion et à la destruction de la France manipulés par les Imams manipulés eu-mêmes par ceux qui dominent vraiment le monde. D'autres musulmans ne comprennent pas que les français se laissent faire.

Discours très fort de Vladimir Poutine au forum de Valdaï en septembre 2013.
https://www.youtube.com/watch?v=W_dWc_CubyY

+23/07 - L’UKRAINE S’EFFONDRE : 
LES RÉPUBLIQUES DE DONETSK ET LOUHANSK 
CRÉENT LEUR PROPRE ÉTAT. 

Par Ian Greenhalgh le 19 juillet 2017
(Note de l’éditeur : la sécession des Républiques Populaires de Louhansk et Donetsk de l’Ukraine a semblé inévitable depuis quelque temps déjà. Comment peut-on raisonnablement s’attendre à ce que les gens de cette région continuent de faire partie d’un pays qui est contrôlé par une oligarchie criminelle qui a massacré des dizaines de milliers de personnes et provoqué des centaines de milliers de réfugiés sans-abri après que leurs domiciles aient été bombardés et détruits.

La campagne du régime de Kiev contre ses propres citoyens dans le Donbass* est peut-être le pire crime de guerre en Europe depuis la Deuxième Guerre Mondiale*, dépassant les guerres des Balkans des années 1990 en ampleur et en mortalité, une agression vraiment inhumaine et génocidaire sur des civils innocents de la part d’un régime installé par des instigateurs maléfiques étrangers afin de détruire l’Ukraine tout en la dépouillant de ses richesses et de ses biens.

Malheureusement, les criminels de Kiev contrôlent toujours les deux-tiers du Donbass et des affrontements de basse intensité continuent le long d’une ligne de cessez-le-feu qui n’a pas bougé depuis plus d’un an. On ne peut qu’espérer que des pressions puissent être exercées sur les criminels de Kiev pour qu’ils retirent leurs troupes des régions de Louhansk et Donetsk en en cédant le contrôle au nouvel état Malorusse.


Il reste à voir si la Malorussie bénéficiera d’une reconnaissance internationale, je m’attends à ce que la Russie reconnaisse ce nouvel état et que les US vont refuser de le reconnaître, cependant, si d’autres puissances mondiales comme la  Chine choisissaient de la reconnaître, alors il y a peu de choses que les "Ukrainiens" ou les "Américains" pourront y changer. Ian) 


Pravda :
L’Ukraine s’effondre officiellement : les républiques de Donetsk et de Louhansk créent leur propre état
Le dirigeant de la République Populaire de Donetsk, Alexander Zakhartchenko, a annoncé la décision des Républiques Populaires de Donetsk et de Louhansk (deux territoires sécessionnistes du Donbass en Ukraine) de créer un nouvel état – la Malorossiya (ou Malorussie, signifiant Petite Russie).

« Nous, les représentants des anciennes régions Ukrainiennes, annonçons la création d’un nouvel état qui va devenir le successeur de l’Ukraine. Nous sommes d’accord pour appeler le nouvel état Malorossiya, parce que le nom « Ukraine » s’est discrédité lui-même », selon l’énoncé du texte de l’acte constitutionnel présenté à Donetsk.

Il a également été annoncé que la Malorossiya sera un état fédéral multinational avec une large autonomie. Ses langues officielles sont le Russe et le Malorusse. Le drapeau du nouvel état est le drapeau de Bogdan Khmelnitsky. La capitale du nouvel état est Donetsk, Kiev demeurant le centre historique et culturel, sans le statut de capitale.


Zakhartchenko a proposé d’instaurer un état d’urgence en Malorossiya pour une durée de trois ans afin d’éviter le chaos. Au cours de cette période, les activités des partis politiques se seront pas autorisées. Zakhartchenko a également demandé à ce que des enquêtes soient menées sur les crimes contre l’humanité commis à Odessa, à Kiev (au cours des émeutes de Maidan) et dans le Donbass.
Maïdan - Assaut sauvage des émeutiers sur les forces de l'ordre qui ne répliquent pas
Les forces de l'ordre se font attaquer au contact et sous les flashs des photographes par les émeutiers à coups de barres de fer, de pieds, pavés, lacrymogènes, fumigènes, chaines de fer... Les forces de l'ordre, qui dénombrèrent de nombreux blessés, subissent la sauvagerie de ces assauts sans répliquer. Elles finiront par céder le terrain.

Les fondateurs de la Malorussie ont déclaré que la République Populaire Démocratique de Donetsk et la République Populaire de Louhansk ont été les seuls territoires de l’ancienne Ukraine où les institutions légitimes ont été préservées. 
Envois et traduction de Patrick T.
Par :

* Donbass: la RPD dénonce l'enrôlement d'habitants par les services spéciaux ukrainiens
https://fr.sputniknews.com/international/201707221032331165-donbass-ukraine-enlevements/
-------------------------------------------------------------
Le GI qui a tué 2.746 irakiens
21 Juillet 2017

Servant en Irak en 2003 et 2005, aux commandes d'un char d'assaut ou comme sniper, le sergent Johnson est le soldat américain qui a officiellement tué le plus grand nombre de personnes dans sa carrière.
Il a participé à l'opération "Liberté irakienne" ("Iraqi freedom", en anglais) en 2003, aux commandes d'un char d'assaut surnommé "Carnivore".
L'homme publie pourtant un livre intitulé "Carnivore, mémoire du soldat américain le plus meurtrier de tous les temps".
-------------------------------------------------------------
Vladimir Poutine a vécu en Ukraine avec sa mère. Il a eu une vie de grandes épreuves, battu part son beau-père, ce qui a fait de lui l'homme fort qu'il est.
Documentaire - La mère de Vladimir Poutine - 50mn
Un enfant du peuple
24/07 - ROBERT KENNEDY JR : LE GOUVERNEMENT DISSIMULE 
LES DÉCÈS DUS AUX VACCINS. 

Robert F. Kennedy Jr
Le 20 juillet 2017 Baxter Dmitry NewsUS 0

Robert F. Kennedy Jr poursuit sa campagne personnelle contre la collusion entre l’Industrie Pharmaceutique et le Gouvernement, en publiant un article sans concession selon lequel le gouvernement dissimule des informations au public concernant les vaccins – et dissimules des décès dus aux vaccins – afin de protéger les compagnies pharmaceutiques.

RFK Jr écrit :

Les spécialistes des vaccins et la communauté de la santé publique admet prudemment à l’occasion que les vaccins puissent provoquer des réactions négatives comme « tout autre médicament ou produit biologique ». Cependant, les experts sont moins disposés à reconnaître ouvertement le fait que les réactions négatives peuvent inclure et en fait incluent la mort, il suffit pour cela de consulter le Système de Supervision des Incidents Négatifs dus aux Vaccins (VAERS) pour constater que la mortalité est une conséquence possible.

De 1990 à 2010, par exemple, le VAERS a enregistré 1881 rapports de morts d’enfants en bas-âge à la suite de vaccinations, ce qui représente 4,8% des incidents négatifs impliquant des enfants sur une période de 20 ans.

En outre, les experts reconnaissent que le VAERS, qui est un système de surveillance passif, qui n’enregistre qu’une faible partie des rapports. Un rapport du gouvernement fédéral de 2010 affirme que le VAERS n’enregistre qu’environ 1% des rapports négatifs sur les vaccins.

Au niveau international, la communauté de la santé publique – à l’avant-garde de laquelle se trouve l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) – a précédemment utilisé un cadre de six catégories pour enquêter et définir les incidents négatifs sérieux suivant l’immunisation (AEFI), y compris la mort.

A l’aide de cet outil, des équipes de santé publique ont examiné des critères temporels et de possibles explications alternatives pour déterminer si le lien entre un incident et l’administration du vaccin était « très probable / certain », « probable », « possible », « peu probable », « sans relation » ou « inclassable ».
[Robert F. Kennedy Jr. lâche en direct à la TV la bombe de la vérité sur les Vaccins] Vidéo :

En 2013, la Commission Mondiale Consultative sur la Sécurité des Vaccins a abandonné le premier outil, apparemment parce que les utilisateurs « trouvaient parfois difficile de différencier entre les catégories « probable », « possible » et « peu probable ». L’OMS a eu recours à des spécialistes des vaccins pour concevoir un algorithme « plus simple » qui s’adapterait mieux aux vaccins. Le système à quatre catégories qui en est sorti invite les équipes de santé publique à classer les incidents soit en « cohérent », « incohérent » ou « indéterminé » dans leur lien avec un vaccin ou comme « inclassable ».

Malgré le vernis de logique suggéré par l’utilisation d’un algorithme, « le résultat final de l’enquête individuelle dépend du jugement personnel de l’assesseur » (c’est l’auteur qui souligne), particulièrement (selon les partisans de l’outil) lorsque le processus « comporte des réponses qui sont à la fois cohérentes et incohérentes avec un lien de causalité avec l’immunisation ».

Dans une lettre de 2017 au Journal Indien d’Ethique Médicale, les Docteurs Jacob Puliyel (un pédiatre établi en Inde, membre du Groupe Consultatif Technique National de l’Inde sur l’Immunisation) et Anant Phadke (un membre dirigeant du Réseau d’Action des Médicaments Panindien) soulèvent d’importantes questions sur l’outil révisé.

Ils décrivent une situation Orwellienne absurde dans laquelle il est pratiquement impossible de catégoriser les décès à la suite de vaccins ou liés à des vaccins. Et ceci parce que l’algorithme révisé ne permet pas aux utilisateurs de classer un incident comme « cohérent avec un lien de causalité avec un vaccin » à moins qu’il y ait des preuves montrant que le vaccin a causé une augmentation statistique significative de décès au cours des essais cliniques en Phase III.

Cependant par définition, un vaccin non évalué « suffisamment sûr » au cours des essais de Phase III ne peut pas arriver en Phase IV (licence et surveillance après mise sur le marché). Le résultat des exigences complexifiées de l’algorithme est que tous les décès qui se produisent postérieurement à l’accord de la licence deviennent « une coïncidence » ou « inclassables ».  

Les Docteurs Puliyel et Phadke décrivent ce qui s’est passé en Inde lorsque la commission nationale du pays sur les incidents (AEFI) a évalué 132 cas sérieux rapportés entre 2012 et 2016, y compris 54 décès d’enfants qui ont suivi l’administration d’un vaccin pentavalent « tout-en-un » destiné à protéger les récipiendaires contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite-B et la grippe hémophile de type B. Pour les bébés qui ont survécu à l’hospitalisation, la commission a classé les trois-cinquièmes (47/78) des incidents comme étant liés aux vaccins (dont 47% des incidents considérés comme « liés au produit » et 13% comme « relevant d’une erreur »), mais elle a classé presque tous les décès (52/54) soit comme une « coïncidence » (54%) ou « inclassables » (43%), malgré les preuves accablantes que les vaccins pentavalents et hexavalents accroissaient les risques de décès subits chez les bébés.
… les médecins qui ont « naïvement » accepté des rapports biaisés sur la sécurité des vaccins « perdent la confiance du public et dans le processus … mettent en danger la santé publique ».
L’absurdité et la négligence inhérentes à la liste de contrôle de l’OMS n’ont pas échappé à l’attention d’autres personnes en Inde et ailleurs. Dans une série de commentaires publiés dans le journal Vaccin en réaction à la publication de 2013 sur l’outil d’évaluation révisé, les commentateurs ont fait part des remarques acerbes suivantes :
  • -        « Même si un enfant en bonne santé meurt dans les minutes suivant la vaccination et qu’il n’y a pas d’autre explication pour l’incident (AEFI), même dans ce cas les pouvoirs en place peuvent facilement déclarer ce décès comme une coïncidence et non dû au vaccin, grâce au nouveau classement des incidents. Ceci est de la « science » dangereuse ».
  • -         Parmi les 20 critères de leur liste de contrôle, pas moins de 15 (75%) sont destinés à réfuter un lien de causalité avec le vaccin (souligné dans le texte original) … Après tout et comme le confesse l’auteur avec une ingénuité désarmante, l’essentiel est de « conserver la confiance du public dans les programmes d’immunisation ».
  • -         « Les gens comprennent qu’il n’y a pas de véritables coïncidences – seulement des incidents qui peuvent apparaître comme des coïncidences soit par manque de compréhension des faits généraux menant à la « coïncidence » rapportée, soit par suppression délibérée des faits, y compris lorsque … les incidents qui ont pour conséquence la mort sont amenés à « disparaître ».
  • -        « Il semble que la grosse affaire que représente l’industrie du vaccin affecte la science des vaccins et que nous concevions divers moyens de promouvoir les affaires au prix de vies humaines … Mettre en œuvre un outil d’évaluation moins sensible pour des raisons de sécurité n’est pas seulement illogique mais risqué pour les enfants du monde entier ».

Malheureusement, de nombreux partisans des vaccins semblent plus préoccupés de prévenir les « fausses interprétations » et « les conclusions erronées dans les relations de cause à effet » que de prévenir et d’identifier les incidents négatifs qui suivent les vaccinations. Le résultat, comme l’a dit le Dr. Puliyel, est que les médecins qui acceptent « naïvement » les rapports biaisés sur la sécurité des vaccins, « perdent la confiance du public et dans le processus … mettent en danger la santé publique ».  

Envois et traduction de Patrick T.
------------------------------
Donald Trump: Les Vaccins sont responsables de l'autisme
Son fils est autiste. (en anglais)

VACCINS. TRUMP, LA TORNADE, NOMME UN KENNEDY 
DANS UNE COMMISSION SUR L'INNOCUITÉ DES VACCINS.

AUTISME ET VACCINS
PAS VACCINÉS ET EN BONNE SANTÉ
Ce qu’il faut Savoir avant de Faire Vacciner ses Enfants.
++24/07 - POURQUOI LE GÉNÉRAL LECOINTRE EST-IL ACCUSÉ 
D'AVOIR «COLLABORÉ» AVEC UN GÉNOCIDAIRE RWANDAIS ? 

Merci à Macron. C'est Dieu qui nous l’envoie, vu qu'il nous permet de soulever de nombreuses couleuvres et de réveiller les français.
Si ler Général Lecointre est nommé par Macron, c'est évidemment qu'il n'est pas clair.
Il faut nommer et juger les responsables de cet affreux massacre du Rwanda.

En quelques semaines, un million de Tutsis, de Hutus du Sud, d’opposants, d’intellectuels ont été massacrés, et deux millions se sont enfuis en terre étrangère. Tout cela dans l’assourdissant silence des puissants de ce monde, qui n’avaient pourtant rien ignoré de ce qui se tramait : ni la minutieuse préparation du crime, ni l’assassinat qui le déclencha, l’attentat qui coûta la vie au président du Rwanda et à son homologue du Burundi, ni l’impuissance des Casques bleus. Il fallut attendre l’exode et l’intervention controversée de la France pour que l’opinion se réveille, s’émeuve, s’interroge...
------------------------------------------------

France. Le nouveau CMA, F. Lecointre, «faisait partie de l’opération «Turquoise» au Rwanda
Le 29 juin 2017, le quotidien La Croix annonçait: «La banque française BNP Paribas a été visée ce jeudi 29 juin par une plainte portée par trois associations. Elles l’accusent de «complicité de génocide» au Rwanda.»"La journaliste de "La Croix", Aurore Duplessis, concluait: «Jacques Morel, ancien mathématicien au CNRS, a rassemblé durant douze ans plusieurs documents sur l’implication de la France au Rwanda. Selon lui, la BNP ne pouvait pas ignorer ce qui se passait.» L’association anticorruption Sherpa, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR) et Ibuka France ont annoncé qu’elles déposaient jeudi 29 juin une plainte avec constitution de partie civile visant BNP Paribas pour"«complicité de génocide, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité».

Mitterrand est mort, il cachait son cancer. Un million de Rwandais aussi. 
par Michel Sitbon

L’implication du gouvernement français au Rwanda en quelques dates

Autres articles :

Le Général Tauzin (voir plus bas), faisant partie de l'"opération Turquoise" n'était certainement pas au courant de ces déroulement ayant été sur de nombreux terrains d'intervention et pas forcément le temps de suivre la politique du gouvernement français.
--------------------------------------
Pourquoi le Général Lecointre est-il accusé d'avoir «collaboré» avec un génocidaire rwandais ? 
Dans les colonnes de l'Humanité, Jacques Morel, spécialiste de l'Afrique, a affirmé que François Lecointre avait «défend[u] les auteurs du génocide rwandais». En 1994, l'actuel chef d'état-major était en poste au Rwanda lors de l'opération Turquoise.

Didier Tauzin, candidat des présidentielle a écrit un livre sur la guerre du Rwanda a laquelle il a participé. Et veut laver la France de toutes ces accusations.
 «De fait, le nouveau chef d’état-major [le général François Lecointre] défendait les auteurs du génocide rwandais», a accusé Jacques Morel, spécialiste de la politique française en Afrique et auteur du livre "La France au coeur du génocide des Tutsi", dans un entretien accordé le 21 juillet au journal L'Humanité.
A peine nommé chef d'état-major des armées en remplacement du général Pierre de Villiers, François Lecointre pourrait d'ores et déjà faire face à une polémique de long terme : celle du rôle des militaires français lors du génocide rwandais.
Jacques Morel a étayé ses allégations en affirmant, entre autres, que François Lecointre avait «collaboré» avec Alfred Musema, le directeur d'une usine à thé qui avait rendu possible l'hébergement dans celle-ci de soldats de l'armée française, en juillet 1994. 



Problème : impliqué dans le génocide des Tutsis, Alfred Musema a été condamné à une peine d'emprisonnement à perpétuité le 27 janvier 2000 par le Tribunal pénal international pour le Rwanda. Or, selon Jacques Morel, une lettre rédigée par François Lecointre et adressée le 18 juillet 1994 à Alfred Musema attesterait d'une relation «cordiale» entre les deux hommes. «Au lieu d’enquêter et de l’arrêter, Lecointre a collaboré avec lui», ajoute le spécialiste.
Selon Jacques Morel, «l’armée française est mouillée jusqu’au cou [au Rwanda]». Dans les colonnes de L'Humanité, il n'a d'ailleurs pas hésité à élargir ses accusations en mentionnant nommément l’actuel sous-chef d’état-major «opérations», Grégoire de Saint-Quentin, ainsi que le général Bruno Guibert, commandant de l’opération Barkhane au Sahel. 
Au moment des massacres perpétrés par les Hutus contre les Tutsis, François Lecointre était capitaine d'infanterie de marine. Il était en charge du secteur de la commune de Gisovu dans le cadre de l'opération militaire française Turquoise, déclenchée en 1994 au Rwanda pour mettre fin aux massacres. 
---------------------------
Rwanda : Hubert Védrine a t-il incité à réarmer le camp du génocide ?
---------------------------
Le Rwanda veut enquêter sur le rôle de vingt responsables français dans le génocide de 1994
Nov 2016
---------------------------
Ces généraux français qui ne veulent plus se taire
22 avr. 2016
----------------------------
Le Général Tauzin et le génocide rwandais.
Par Armel Joubert des Ouches
Mardi 29 novembre dernier, le parquet rwandais a annoncé l’ouverture d’une enquête sur le rôle d’une vingtaine de responsables français dans le génocide qui eut lieu en 1994 dans ce pays. On se souvient de la guerre fratricide menée par les Tutsis contre les Hutus mais aussi de l’incroyable campagne de désinformation sur ce drame. On a longtemps parlé de 800.000 victimes mais certains avancent aujourd’hui le chiffre de plusieurs millions de personnes massacrées. Cette enquête se fait bien évidemment, à la demande du président actuellement en place, Paul Kagamé, l’homme « fort » de Kigali, âgé de 58 ans, à la tête du FPR – le Front Patriotique Rwandais – au moment des faits.
Une inversion des faits ?

Il faut lire le stupéfiant communiqué des autorités rwandaises pour se rendre compte de la tentative toujours affichée de ces dernières, d’inverser les faits sur un drame qui a meurtrie pour longtemps, une région d’Afrique toute entière : Il est en effet question de l’ouverture d’une enquête « sur le rôle de certains agents et/ou fonctionnaires du gouvernement français dans le génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994 ». La mission des militaires sur place était bien au contraire d’apaiser les tensions et la protection des populations civiles.
Kagamé se défausse sur la France

A cette époque colonel, le général Didier Tauzin, commande le 1er RPIMA, le prestigieux Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine, régiment de forces spéciales basé à Bayonne. Si Paul Kagamé relance cette enquête « cette accusation date déjà de 1994. Il y a en effet toute une série d’officiers et d’hommes politiques français dont François Mitterrand aujourd’hui décédé mai aussi Hubert Védrine, Alain Juppé qui sont accusés de culpabilité de génocide ».

La France a-t-elle abandonné ses soldats ?
Un contexte particulier. En 1994, la France n’est qu’à un an de l’élection présidentielle. Or un an avant les graves événements rwandais, la France entre en cohabitation. Mitterrand au pouvoir, Balladur premier ministre. Dans l’entourage de François Mitterrand, beaucoup de prétendants se bousculent. « Ces gens-là n’arrivaient pas à se mettre d’accord », affirme le général Tauzin. Il y avait pour eux, des choses beaucoup plus importante… la présidentielle ! Mais le général Tauzin, candidat à l’élection présidentielle de mai 2017 ajoute : « Il n’y a en France aucun homme politique aucun militaire coupable. La culpabilité, c’est de vouloir un génocide. En revanche, la France a des responsabilités dans le génocide … des actions qui ont pu conduire au génocide. La France a des responsabilités par légèreté de la politique qui a été menée là-bas ».
Un acharnement de la presse française sur les officiers mis en cause

A l’époque, la presse française s’acharne à tenter de démontrer la responsabilité dans ce génocide d’officiers de l’armée française dont le général Didier tauzin. Pour quelle raison ?
« La presse française ne brille pas, à par quelques journalistes absolument remarquables, des journalistes d’investigation qui se soumettent à la vérité lorsqu’elle éclate, à part ceux-là en effet, beaucoup de journalistes, malheureusement, ne font que répéter ce qui leur est donné par des centrales de désinformation… Et ce fut le cas de l’opération Turquoise… »
Et le général Tauzin d’expliquer notamment qu’un journaliste parisien bien connu, intervenant sur une radio nationale, invoqua un problème de « garde d’enfant » pour justifier qu’il ne donnait pas suite à une interview pourtant décidée… « Il a subi des pressions … c’est évident… »
Boutros Boutros-Ghali « un génocide préparé de longue date »

« Les Américains sont à 100 % responsables du génocide ! » Dans un entretien accordé à RFI les 23 et 24 mars 2004, l’ancien secrétaire général des Nations unies Boutros Boutros-Ghali admettait que le génocide avait eu lieu parce qu’il n’avait pu obtenir du Conseil de Sécurité que les Etats-Unis interviennent sur place afin de maintenir la paix entre les deux « parties ». Pour le général Tauzin, les Américains voulaient que Kagamé s’empare du Rwanda, pour cette raison, ils ne sont jamais intervenus, laissant à la France seule gérer une situation sur place catastrophique.
Le général Didier Tauzin publie « Rwanda, je demande justice pour la France et ses soldats »
Comment 70 hommes des forces spéciales auraient ils pu commettre un génocide ?
70, c’est le nombre de militaires des forces spéciales affectées sur le terrain à cette époque. Le général Tauzin se souvient d’avoir emmené avec lui des journalistes américains vers un charnier de Hutus : « Ah non ! Ceux là ne nous intéressent pas ! Ce qu’on l’ont veut voir, c’est des Tutsis ! » Voilà ce que j’ai vu et entendu ! Des choses à hurler… »

--------------------------------------------
Articles sur Didier Tauzin lors de la campagne aux élection présidentielles :
CONFÉRENCE DU GÉNÉRAL TAUZIN, INVITÉ PAR "DEBOUT LA FRANCE" (NICOLAS DUPONT AIGNAN) 
à Toulouse 13 Avril 2016
Il dénonce le génocide du Rwanda qui continue.
Vidéo ici :

Général Didier Tauzin : " En temps de guerre, il faut un vrai chef" 
ça n'est pas Macron !!

Le Général Tauzin: "la laïcité à la française est une monstruosité". 
24mn

23/07 - BRAD PITT: L’ÉLITE PÉDOPHILE D’HOLLYWOOD 
CONTRÔLE L’AMÉRIQUE. 


Internet est dangereux pour vos enfants. Ils peuvent devenir djihadistes ou être enlevés par un réseau pédophile.

Selon la volonté du Président Donald Trump d'éradiquer la pédophilie, l'opération qui a déjà permis d'arrêter plus de 6.000 pédophiles notoires, se poursuit à Hoolywood avec l'arrestation, de nouveau, de 238 pédophiles faisant partie, en majorité, du milieu des Majors Hoollywoodiennes et des acteurs renommés  !

Suite à la récente série d’arrestations de pédophiles en Californie, la star du cinéma Brad Pitt a révélé les véritables profondeurs de la pédophilie d'Hollywood dans un exposé choquant.
En tant que vétéran ayant 30 ans d’expérience dans l'industrie du cinéma, Pitt parle de ses expériences après avoir assisté au côté obscur de l'industrie du divertissement, dans un témoignage de première main.
M. Pitt décrit comment l'ensemble de l'industrie du cinéma et de la télévision se déroule autour d'une culture d’abus sexuels sur enfants pour les besoins des réseaux de traite des enfants qui couvrent les États-Unis et au-delà.

Cette industrie couvre aussi bien les échelons supérieurs du spectre politique que la hiérarchie de la société:
"Vous pensez que Hollywood est en train de faire des films? C'est juste un sous-produit: il s'agit de faire de l'argent, et plus important encore, il s’agit  de pouvoir et de contrôle. "
"Les gens qui dirigent Hollywood, gèrent aussi l'Amérique et la plupart du monde, et ils ne se soucient pas des films".
"Vous avez entendu parler des Illuminati? Les sociétés secrètes, les politiciens, les banquiers et les médias - ce sont eux qui dirigent ces réseaux pédophiles, et ce sont eux qui gouvernent le monde, et tout le fric revient à Hollywood ".
"Les enfants veulent faire du cinéma, ou plutôt, dois- je  dire, les parents veulent que leurs enfants fassent du cinéma, et ils feront tout pour les rendre célèbres "
Lorsqu'on lui a demandé pourquoi Hollywood était visé par ces réseaux d’Élite mondialiste, il dit;
"Ce sont les parents. C'est le rêve américain d'être célèbre et les parents vont faire n'importe quoi pour y arriver.
" Avez-vous déjà rencontré la mère d'un acteur enfant? Elles sont dingues. " Ce sont des cibles faciles, et ce ne sont pas seulement des films, de la télévision, de la musique ... c'est un showbiz ".
"Les parents vendent essentiellement leurs enfants pour la gloire".
M. Pitt poursuit en exposant la motivation du trafic de l’Élite et comment les enfants jouent des rôles pour influencer d’autres enfants à rentrer dans le jeu et pousser l'agenda de l’Élite.
Il décrit comment les enfants sont utilisés comme monnaie politique alors que les parents ferment les yeux dans l'espoir que leur progéniture sera le prochain top star du box-office:
"Une de ces [Élites] achète un film. Un millier d'enfants se présentent pour le rôle principal. Une centaine  d'entre eux pourraient probablement travailler. Un jeune enfant avec une maman insultante se présente qui fera tout pour obtenir la partie. "
"L'enfant est envoyé à un gars qui dirige un réseau de télévision. Le réseau pousse le film, et le premier gars fait beaucoup d'argent quand c'est un coup. "
"Le gars TV ne dira jamais rien de mauvais en ce qui concerne le film parce que le gars du cinéma sait ce que le gars de la TV a fait avec ce jeune enfant".
"La même chose arrive avec les politiciens et les banquiers et les autres "
"Il s'agit de tous les accords avec les enfants en tant que monnaies d’échange".
Lorsqu'on lui a posé la question de savoir qui sont  ces «acteurs de Hollywood», Pitt hésitait à donner des noms, en disant: «Je suis un terrain favorable pour subir un procès gratuit et facile», mais a déclaré qu'il était convaincu que ces agresseurs d'enfants de haut niveau verront bientôt la justice :

 "Les grands médias ne vont jamais exposer la vérité car ils en font partie. Ce sont les médias indépendants qui vont exposer cela. "
"L'Internet est une chose merveilleuse et la libre circulation de l'information va tout révéler ".
"Ils perdent leur prise sur le peuple américain, et sur les gens de partout, et ils le savent".
"C'est juste une question de temps avant que tout ne soit révélé."
Brad Pitt a eu un passé tumultueux avec des sociétés secrètes, après qu’une vidéo divulguée par son ex-femme Angelina Jolie, dans laquelle elle a discuté des rituels Illuminati d'Hollywood, est devenue virale.
M. Pitt a répondu à la vidéo en disant qu'il était "écœuré" par les révélations.

Lindsay Lohan: les pédophiles dirigent Hollywood et ils ont assassiné Heath Ledger
Heath Ledger a été assassiné selon Lindsay Lohan, qui dit que le «mauvais garçon d'Hollywood» est devenu un problème pour «les pédophiles au sommet de la pyramide d'Hollywood» après sa performance alors que le Joker dans The Dark Knight l'a propulsé vers le statut de superstar.
"Ils ne pouvaient plus lui faire confiance. Ils savaient qu'il avait une grosse bouche et de grosses couilles. Il aimait balancer le bateau ", a déclaré Lohan.
"Il connaissait beaucoup de secrets de l'industrie et il n'avait pas peur de parler".
Lindsay Lohan a attiré l'attention du monde cette semaine après un tweet dans lequel elle a défendu le président Trump et sa famille, tweet  vite devenu viral.
L'actrice basée à Londres a été interrogée sur son tweet demandant aux gens d'arrêter le harcèlement du président Trump, mais Lohan, parlant de son nouveau "accent international", a plutôt commencé à éclairer la mort de Heath Ledger en 2007.
"Ce n'était pas un suicide. Ce n'était pas un surdosage accidentel. Tout le monde dans l'industrie connaît la vérité. Il a été éliminé. Il a été tué en exemple pour le reste d’entre nous pour qu’on la ferme et qu’on reste « en ligne ».
"Il était le dernier des mauvais garçons d'Hollywood".
L'ancienne enfant star, Lindsay, était proche de Ledger l'année avant sa mort, passait du temps avec l'acteur australien dans son appartement de Manhattan entre les shoots.
Décrivant Ledger comme "un joueur, un fauteur de troubles, une sorte de cheval sombre" Lindsay Lohan a déclaré: "nous avons convenu que n'importe qui avec une âme ne peut pas exister à Hollywood. Vous devez vous en sortir. Vous devez trouver une sortie ou vous serez bouffé de l'intérieur. "
"Heath se souciait d'agir, il se souciait de l'art et de l'héritage culturel. Il était dégoûté et donc tellement déçu par ce qu’Hollywood est vraiment. Il était tellement repoussé par l'élan d’avidité pour l'argent et le  pouvoir. Les pédophiles et leurs réseaux. "
"Il se débrouillait. Il aimait les explosions. Il voulait faire exploser toute cette merde hollywoodienne.
"Parmi les qualités qui m'ont beaucoup attiré chez Heath, il y avait la transparence, ce qui était illusoire, bien sûr, et son sens tout aussi illusoire d'être presque immortel".
À la suite du récent raid policier et des arrestations liées à la pédophilie en Californie, les procureurs avertissent que c'est «la pointe de l'iceberg très pourri».
Les prétentions de Lohan concernant le côté obscur de Hollywood ne sont pas surprenantes.
L'adhérence de l'élite hollywoodienne pourrie sur les acteurs travaillant dans le système devient la matière de la légende. Parlant de ses pairs, les acteurs et les actrices à Hollywood, Lohan a déclaré: «Nous savons tous que si vous voulez vous assurer que les journalistes ne signalent rien de ce que vous dites lors d'une conférence de presse, vous n’avez qu’à commencer à parler de la façon dont Hollywood est géré par des pervers et des pédophiles. Les oligarques qui dirigent vos entreprises de médias n'en écriront pas un traître mot. "
Ledger est décédé le 22 janvier 2008 à partir de ce que le Bureau du médecin hygiéniste en chef de New York a appelé une «intoxication accidentelle par des médicaments d'ordonnance», quelques mois seulement après avoir fini de filmer sa performance en tant que Joker dans The Dark Knight.
Alors que les médicaments d'ordonnance trouvés dans le système de Ledger étaient tous des médicaments d'ordonnance bien connus, la combinaison mortelle de drogues ne serait jamais prescrite par un médecin. 

Arrestations de 238 Pédophiles dont de nombreux acteurs renommés d'Hollywood
Selon la volonté du Président Donald Trump d'éradiquer la pédophilie, l'opération qui a déjà permis d'arrêter plus de 6.000 pédophiles notoires, se poursuit à Hoolywood avec l'arrestation, de nouveau, de 238 pédophiles faisant partie, en majorité, du milieu des Majors Hoollywoodiennes et des acteurs renommés  !
Le ministère de la Justice vient de mener une série de raids à Los Angeles et a arrêté 238 personnes dans le cadre d'un réseau de pédophilie hollywoodien.
Selon la police, les arrestations comprenaient des "grands acteurs d'Hollywood" ainsi que des politiciens, des cols blancs, un moine et d'autres membres du clergé de haut rang.
Les raids ont été menés par le groupe de travail régional de Los Angeles Regional Internet Crimes contre les enfants, travaillant directement avec le ministère de la Justice.
Appelée "Operation Broken Heart III", les raids radicaux visaient les délinquants recherchés pour l'exploitation sexuelle des enfants, la prostitution des enfants, le tourisme sexuel et possédant et distribuant de la pornographie juvénile, a déclaré le député Matt Blake du département de police de Los Angeles.
La police a déclaré qu'ils ne pouvaient pas libérer de noms à ce stade, mais a confirmé que les personnes arrêtées comprenaient des "noms de ménage" dans l'industrie du divertissement.
L'opération Broken Heart III est censée faire partie d'une opération beaucoup plus importante qui se connecte aux réseaux pédophiles nationaux d'élite et peut s'étendre dans le monde entier.
Parmi les personnes arrêtées, il y avait un politicien australien qui tentait d'acheter un garçon de 6 ans.

Selon le LA Times : Parmi les personnes arrêtées pendant les arrestations en avril et mai, se trouvaient des animateurs, des leaders communautaires, des professionnels et des membres du clergé, a déclaré John Reynolds, agent spécial agissant en charge du Département américain des enquêtes sur la sécurité intérieure. "L'incidence de l'exploitation sexuelle des enfants a atteint des proportions étonnantes", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.
Les responsables de l'application de la loi ont déclaré que les arrestations soulignent l'importance que les familles conservent un dialogue ouvert sur la sécurité sur Internet. "Les parents et les enfants doivent avoir des conversations franches sur la façon de rester en sécurité dans le cyberespace", a déclaré Reynolds.
Les enfants et les adolescents, a-t-il dit, passent plus de temps sur Internet et les sites de médias sociaux, où les prédateurs d'enfants recherchent souvent des victimes.
Le groupe de travail de Los Angeles est l'un des 61 programmes financés par l'ensemble du pays par l'entremise du Bureau de la justice pour mineurs et de la prévention de la délinquance du ministère de la Justice des États-Unis. Créé en 2014, l'opération Broken Heart donne aux forces de l'ordre et aux groupes de travail l'occasion de combiner des ressources et des outils d'enquête pour identifier les prédateurs sexuels chez les enfants.
L'unité Internet Crimes Against Children du département de police de Los Angeles sert environ 300 mandats chaque année à la poursuite de suspects de pornographie juvénile. Dans un immeuble de grande taille à Long Beach, 11 officiers examinent en moyenne 350 cas de pornographie juvénile par mois.
Les enquêteurs utilisent du matériel médico-légal à l'intérieur d'un laboratoire de criminalité mobile nommé "The Beast" pour analyser les disques durs pour toutes les images illicites. En mai, Michael Quinn, âgé de 33 ans, a voyagé d'Australie à Los Angeles pour conclure un accord pour acheter un garçon de six ans pour le sexe, selon le bureau du procureur américain à Los Angeles.
Les agents secrets ont rencontré Quinn sur un site de réseautage de réseaux sociaux où il a communiqué qu'il voulait «rencontrer un père qui partage son jeune», selon les procureurs.
"Quinn a expliqué à l'agent infiltré qu'il espérait rencontrer d'autres perversaux États-Unis et a finalement accepté de payer un trafiquant humain de 250 $ pour lui fournir un jeune garçon avec qui il pourrait se livrer à des relations sexuelles illicites", selon le procureur des États-Unis Bureau à Los Angeles.
Quinn est allé dans un hôtel à Los Angeles où il avait l'intention de  rencontrer et de faire la fête avec trois autres prédateurs d'enfants et de s'engager dans le sexe avec des garçons, ont annoncé les procureurs.
Au lieu de cela, des agents secrets l'attendaient à l'intérieur de la chambre d'hôtel. Après que Quinn ait remis de l'argent à un agent, qui se posait comme un trafiquant de sexe, les autorités chargées de l'application de la loi sont entrés dans la salle et l'ont arrêté, selon les procureurs. Des semaines plus tard, les autorités de Riverside ont arrêté Kounzong Saebphang, 26 ans, un moine, à son domicile du monastère bouddhiste de Wat Lao à Riverside. Les autorités enquêtaient sur Saebphang depuis l'année dernière lorsqu'ils ont reçu des informations selon lesquelles il pouvait distribuer de la pornographie juvénile, selon le bureau du procureur de district de Riverside County.
Lorsque des enquêteurs fédéraux ont fouillé le monastère, ils ont trouvé au moins un dispositif numérique contenant de la pornographie juvénile dans ses affaires, selon les procureurs.
Les procureurs ont allégué qu'il a également distribué de la pornographie juvénile à une autre personne par le biais d'un site de médias sociaux.

Le Vatican aussi : 8.000 prêtres pédophiles
Selon le Vatican, il y a encore environ 8.000.prêtres pédophiles de haut rang, et le pape Francis refuse de faire quelque chose à ce sujet.
En 2013, le pape Francis a admis qu'environ 2% des prêtres de l'Église étaient des pédophiles.
Pourtant, malgré le récent licenciement du cardinal du plus haut rang (3èmedans la hiérarchie), George Pell, le pape n'a pas l'intention de poursuivre activement d'autres pédophiles au sein de l'église, à moins d'être obligé par la police.

News.com.au rapporte: Le pape Francis a décidé samedi de ne pas renouveler la position du cardinal allemand Gerhard Mueller, 69 ans, en le remplaçant par son adjoint de 73 ans, le monseigneur Jésuite espagnol Luis Ladaria Ferrer.
Bien qu'aucune raison exacte n’ait été donnée pour le renvoi de Mueller, l'un des hommes les plus puissants du Vatican, on pense que c’est en raison d'un arriéré de quelque 2000 cas d'abus sexuels qui avaient été accumulés au cours de son mandat de cinq ans.  Son bureau avait également été critiqué par les anciennes victimes d'abus sexuels pour ne pas avoir fait assez pour protéger les enfants contre les prêtres pédophiles. Critique avec laquelle le pape Francis est d'accord.
En mai, Francis a assigné plus de personnel au bureau, connu sous le nom de Congrégation pour la Doctrine de la Foi, pour gérer la surcharge des cas de violence sexuelle.
Le renvoi de Mueller par le pape a été considéré comme un engagement envers son attitude de "tolérance zéro" à l'égard des abus sexuels commis par les ecclésiastiques à la lumière des accusations portées contre Pell.
Bien que le cardinal ait fortement nié les accusations, le Pape a continuellement fait l'objet de nombreuses critiques pour avoir nommé Pell à l'un des postes les plus puissants du Vatican.
Pell sera confronté à une audience du tribunal de Melbourne sur de multiples accusations d'agression sexuelle, le 26 juillet.
Pendant ce temps, ses partisans australiens ont mis en place un fonds pour aider à payer ses frais juridiques. L'archidiocèse catholique de Sydney a déclaré la semaine dernière qu'il aiderait Pell à se défendre à son retour en Australie pour faire face aux accusations, mais ne payerait ses factures légales.   

Orgie gay et drogue dans l’appartement d’un Cardinal
Retraite anticipée dans un couvent italien pour un haut dignitaire du Vatican, après avoir été surpris par la police en pleine soirée libertine, révèle le journal italien Il Fatto Quotidiano.
En juin dernier, des voisins avertissent les autorités, dérangés par le bruit et les allées et venues incessantes dans un des appartements de l’ancien palais de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.
Sur place, les policiers ont trouvé une dizaine d’hommes se livrant aux joies de la chair et consommant de la drogue en quantité. Le locataire des lieux n’est autre qu’un des secrétaires du cardinal Francesco Coccopalmerio, conseiller personnel du Pape François. Son nom n’a toutefois pas été révélé.
Informé de cette affaire, le souverain pontife a demandé la démission du cardinal Francesco Coccopalmerio, qui avait proposé la nomination comme évêque de son secrétaire, peut-on lire dans le journal italien. Le secrétaire, qui a été admis dans une clinique de désintoxication, a ensuite été envoyé en retraite dans un couvent. 
------------------------
Angelina Jolie, l'ex femme de Bradd Pitt, appartient à ces monstres.
PLUS QUE LA CORRUPTIONLA PÉDOPHILIE DE CERTAINS DE NOS ÉLITES DEVRAIT ÊTRE DÉNONCÉE ET PRENDRE FIN.